La marche nordique. Vous allez l’adorer.

une femme pratiquant la marche nordique dans les bois

La marche nordique, une alternative très saine et efficace à la course à pied et à la gymnastique.

La première chose à laquelle nous pensons, quand nous voyons quelqu’un s’entraîner, c’est qu’il marche avec des bâtons, mais la marche nordique, c’est bien plus que cela, tant pour la technique que pour les bienfaits physiques qu’elle apporte.

Il s’agit d’intégrer l’action du haut du corps dans la marche et la course. Pour ce faire, nous ferons des soutiens actifs en utilisant des pôles adaptés à l’activité. La marche nordique peut être pratiquée sur tout type de terrain, à pied, en jogging ou en courant.

Correctement pratiquée, elle nous apporte une série d’améliorations physiques telles que

  1. Capacité cardiovasculaire et oxygénation :

L’activité cardiovasculaire peut augmenter de 13 à 40 %.

La consommation d’oxygène peut augmenter de 20 à 60 %.

  • La consommation de calories augmente considérablement, de 20 % en moyenne ; elle peut atteindre jusqu’à 410 calories/heure.

De plus, et c’est très important, la consommation d’énergie augmente en moyenne de 20 % par rapport à la marche classique, et peut atteindre 46 %.

  • Contribue à la prévention de l’ostéoporose. Les vibrations produites par la canne lorsqu’elle est appuyée sur le sol sont optimales pour favoriser le renforcement des os sans endommager les articulations.
  • Il réduit la pression sur les articulations : chevilles, genoux et hanches.
  • Elle utilise un grand nombre de groupes de muscles dans le même mouvement, dans un pourcentage beaucoup plus élevé que la course ou la marche classique, les abdominaux, les bras, les pectoraux, les épaules, le cou, etc. sont nécessaires pour exécuter correctement la technique de la marche nordique.

De quel matériel ai-je besoin pour pratiquer la marche nordique ?

Une question fondamentale et très importante est celle du matériel, celui-ci doit être adéquat pour la pratique ou mieux encore spécialement conçu pour cette discipline sportive. Une technique correcte et une formation efficace (il est fortement recommandé de suivre un cours) sont plus faciles à réaliser avec le bon matériel.

Les perches, faites de matériaux très légers, ont une fine pointe métallique à une extrémité et un système de « dragoneras » pour accrocher le poignet. Cette fixation fait du bâton l’extension du bras et permet au praticien de marcher avec une technique spéciale, appelée ALPHA, très avantageuse pour la condition physique et la santé en général. Sur les routes ou les voies piétonnes ou cyclables, les bâtons sont équipés d’une « chaussette en caoutchouc » qui agit comme un amortisseur de chocs et empêche le bâton de glisser.

Conseils pour le choix des bâtons

Il est nécessaire que les bâtons soient adaptés à notre taille.

Les bâtons doivent être complètement verticaux à la hauteur du pied opposé au pied qui avance.

Le support de la perche doit être étendu jusqu’à ce que le bras soit complètement déployé vers l’arrière.

La fréquence de l’aide dépend de la vitesse de la marche.

Sur les pentes très raides, vous pouvez avancer en soutenant les deux bâtons simultanément.

Le matériel nécessaire est constitué de chaussures de trekking ou de trail running, de bâtons adaptés et de vêtements techniques qui permettent de marcher librement et même de faire du jogging. Il est important que ce soient des vêtements respirants qui gardent le corps au chaud et au sec, surtout en ces saisons froides.

Enfin rien ne vaut les conseils d’un expert ! pour cela je vous conseillerai de faire un tour dans un magasin Intersport où vous serez mieux éclairé. Les équipements Intersport sont également accessibles à la location pour certains.

Laisser un commentaire