La marche est un sport bon marché et s’adapte à toutes les conditions physiques. Mais le faire avec la bonne technique n’est pas si simple. La marche nordique, ou marche avec des bâtons, est un sport très complet. Voici comment procéder.

Les sports complets qui ne causent pas d’impacts et qui présentent donc moins de risques de blessures sont peu nombreux. La natation et le ski de fond sont les meilleurs, mais vous avez besoin d’eau ou de neige.

La marche nordique est apparue en Finlande vers 1930 lorsque les skieurs nordiques olympiques ont cherché une alternative à la pratique en été.

Dans les décennies qui ont suivi, elle est devenue populaire en raison des multiples avantages qu’elle a produits, comme en témoignent diverses études scientifiques menées en Finlande et aux États-Unis.

EN QUOI CONSISTE LA MARCHE NORDIQUE ?

La marche nordique n’est pas seulement une marche. C’est une marche très technique. Vous travaillez avec des bâtons de marche spécialement conçus pour cette activité physique.

Avec les bâtons, nous allons donner une impulsion vers l’avant, en transmettant la force que nous faisons avec le bras au bâton. De cette façon, nous pouvons également étendre la foulée et le gain en amplitude de mouvement.

C’est différent de la randonnée en montagne où le bâton n’assure que le passage.

Il ne faut pas le confondre avec la randonnée en montagne, dans laquelle les bâtons sont essentiellement utilisés pour assurer le passage et le soutien. En randonnée, l’impulsion avec le bâton n’est pas autant prise en compte.

LE BATON LE PLUS APPROPRIÉ

Les bâtons de marche nordique sont spécialement conçus pour cette spécialité. Par conséquent, tout le monde n’est pas bon pour cela.

Il en existe différents types, de meilleure ou de moins bonne qualité. Le prix peut aller de 20 à 30 euros pour un débutant.

Ils ne doivent pas être trop lourds et en une seule pièce, bien qu’il y en ait qui peuvent être ajustés en fonction de la taille de la personne et servir pour plusieurs.

Les bâtons en aluminium sont les plus courants et de meilleur prix, mais ils vibrent davantage au contact du sol. Conçu pour le débutant.

Les carbones sont les meilleurs, légers et sans vibrations. Idéal pour les longues distances et les experts.

La fibre de verre est une option intermédiaire. Ils ne sont pas si légers, mais ils protègent mieux les joints que ceux en aluminium.

Un autre détail, plus secondaire, qui augmente le prix est la facilité avec laquelle la tige de dragon est décrochée de la libellule (les lanières avec lesquelles elles sont tenues).

L’ÉQUIPEMENT DONT VOUS AUREZ BESOIN

Bien sûr, le type de chaussures doit également être pris en compte, bien que les options soient beaucoup plus larges et dépendent aussi de si nous allons marcher sur l’asphalte, la terre ou le sable, sur la plage. Dans tous les cas, il s’agit toujours d’une chaussure à canne basse.

Les fans portent généralement un sac à dos avec de l’eau et de la nourriture.

Il faut éviter que ce soit en bretelle (croisé dans le dos), qui nuit à la posture en marchant. Et il doit être bien attaché pour qu’il ne se balance pas pendant que nous marchons.

COMMENT ELLE EST PRATIQUÉE

La technique de marche nordique est simple, mais elle peut être intéressante avant de demander à un spécialiste de nous dire quels sont les mouvements exacts et corrects pour que la posture soit adéquate.

Quand vous allez au magasin pour acheter vos cannes ou bâtons, nous pouvons trouver comment les utiliser correctement ou où apprendre.

Il est nécessaire qu’un spécialiste nous enseigne la bonne façon de le pratiquer.

Parfois, une personne se plaint que ses bâtons ne sont pas bien ajustées et que l’une est plus longue que l’autre, explique Marc Moreno Tarragó, instructeur de marche nordique et président de l’Association sportive de marche nordique de Catalogne, c’est généralement un signe clair que cette personne a toujours marché de travers sans être conscient.

QU’EST-CE QUI SURVEILLE LA TECHNIQUE ?

Fondamentalement, elle est basée sur une posture correcte, une marche correcte et l’utilisation correcte des bâtons. Voici certains des points sur lesquels vous allez insister :

  • Contrôler le bâton avec la dragonera pour en faire une aide efficace.
  • Utilisation dynamique des bâtons pour un mouvement complet du corps. On estime que cet exercice bien fait finit par déplacer environ 90 % de notre musculature.
  • Vous bougez les mains et les jambes de façon coordonnée et cela le rend plus complet.
  • Incliner correctement le bâton dans la phase d’appui de la marche.
  • La position de la tête : le menton doit être parallèle au sol et les oreilles alignées avec les épaules.
  • Rotation de la ceinture scapulaire (partie clavicule) et du bassin.

« S’il n’est pas pratiqué correctement, le coup du bâton affectera les articulations et, à long terme, sera plus dommageable « , dit Marc Moreno Tarragó.

QUELS SONT LES AVANTAGES DE LA MARCHE NORDIQUE ?

Comme tout autre sport aérobique, il y a un certain nombre d’avantages généraux, ainsi que des avantages spécifiques.

  • Il renforce le système immunitaire et augmente la sensation de bien-être.
  • Il améliore la coordination des bras et des jambes.
  • Renforce la musculature en général et dans les bras et les jambes en particulier.
  • Diminue la graisse corporelle.
  • Améliore la posture du corps et renforce le dos.
  • Active le système cardiovasculaire.
  • Réduit l’impact que le sport a habituellement sur les articulations, en particulier les genoux.
  • Favorise les sorties dans la nature.

UNE AIDE CONTRE LA MALADIE

« Il existe des preuves scientifiques que cette activité physique contribue positivement à la prévention, au traitement et à la guérison d’un certain nombre de pathologies et de maladies « , déclare Marc Moreno Tarragó.

C’est pourquoi son utilisation a été particulièrement recommandée pour certaines maladies spécifiques. Parmi eux :

  • Le lymphoedème (épaississement des tissus mous résultant de l’accumulation de lymphe due à une défaillance du système lymphatique). Il aide à la traiter et à la prévenir.
  • Réduit le risque de diabète.
  • Aide à prévenir l’ostéoporose ou à prévenir son aggravation.

POUR N’IMPORTE QUI

C’est un exercice qui convient à un large éventail de populations. D’un patient fibromyalgique, qui peut courir une demi-heure à son propre rythme, à un athlète qui peut marquer plusieurs heures plus vite.

« Entre l’un et l’autre, la première recommandation est de le pratiquer pendant une ou deux heures, en ajoutant un échauffement au début et des étirements à la fin « , dit Marc Moreno Tarragó.

En termes d’âge, ce sport est bon pour les personnes âgées car il n’est pas fort et c’est une technique facile à apprendre.

Mais elle ne doit pas être associée uniquement aux personnes âgées. « Les adolescents auront également intérêt à le pratiquer car il leur permettra d’améliorer leur posture corporelle « , conclut le spécialiste.

Catégories : Marche nordique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *