Que disent les gens de la marche nordique et de leur propre santé et bien-être ?

Lisez les exemples de témoignages personnels ci-dessous énumérés sous quatre catégories de personnes dont la marche nordique peut potentiellement être bénéfique.

Personnes vivant avec certains problèmes de santé à long terme

Diabète

Je voulais un moyen de faire de l’exercice sans avoir besoin de m’inscrire à un gymnase. Je peux honnêtement dire que je n’avais pas réalisé à quel point la marche nordique allait devenir une partie de ma vie.

Je me suis joint à trois autres groupes ainsi qu’aux Marches de la santé nordiques. Cela signifie qu’au cours d’une semaine normale, je fais un minimum de 2 promenades. elle a définitivement amélioré ma santé et mon bien-être. A quelques kilomètres, c’était une longue marche. Maintenant, 10 miles, c’est une bonne marche.

Nous nous sommes fait beaucoup de nouveaux amis, donc l’aspect social de la marche en groupe a amélioré notre bien-être mental.

Femme, début de la soixantaine, atteinte du diabète de type 1 (insulinodépendant), et son mari, fin des années 1960 – 2014

Asthme

Je trouve que la marche nordique m’aide avec mon asthme – la façon dont vous vous tenez debout et marchez, avec la poitrine ouverte et les épaules en arrière, je sens que cela permet d’avoir plus d’air dans les poumons. J’ai pu marcher pendant de longues périodes sans avoir à m’arrêter pour me reposer. C’est aussi une marche agréable, ce que je n’ai pas fait depuis très longtemps.

Femme, début des années 70, asthmatique – 2014

Arthrite

Mon ami et moi avions l’habitude de courir 2 ou 3 fois par semaine. A cause de son mal de dos, nous n’avons pas pu continuer. J’aurais probablement dû arrêter de courir un peu avant que mes genoux ne soient ruinés par une histoire de torsions et de chutes.

Nous avons convenu que nous pourrions peut-être trouver une activité de remplacement qui nous permettrait de rester en forme, de profiter de la campagne et de parler entre nous. La marche nordique a amélioré la santé et le bien-être en général. Mon corps est plus souple et mon niveau d’énergie plus élevé après avoir marché. Etre à la campagne, c’est vraiment merveilleux pour le bien-être émotionnel.

Femme de 50 ans, arthrite, arthrite, remplacement du genou et lésion ligamentaire – 2015

Ostéoporose

En 2014, l’examen de mon épaule douloureuse a mené à une scintigraphie osseuse préventive qui a révélé une ostéoporose dans ma colonne vertébrale. Par conséquent, j’ai modifié mon mode de vie en partie en me lançant dans la marche nordique.

Un examen de suivi effectué cette année a montré que l’état s’était stabilisé et n’avait pas empiré. La marche nordique régulière, accompagnée de médicaments et d’une alimentation riche en vitamine D, a clairement été bénéfique.

Je suis aussi en forme. Ma posture et ma démarche se sont beaucoup améliorées. Je recommanderais la marche nordique à toute personne atteinte de cette condition comme l’une des meilleures formes d’exercice physique flexible qui implique également les bienfaits de la marche à la campagne pour la santé mentale et les bienfaits du contact social en groupe.

Homme, début des années 70, vivant avec l’ostéoporose – 2019

Sur une échelle de 1 à 10, nous lui attribuons des notes complètes. Cela vous donne un bon entraînement et vous encourage à utiliser et à développer vos points forts. Tout en participant à la marche nordique, nous avons parcouru de nombreux types de terrains différents, apprécié différentes vues au fil des saisons et trouvé cela très vivifiant pour le corps et l’esprit.

Femme, fin de la soixantaine, atteinte d’ostéoporose, sa fille et son fils – 2010

Ostéopénie

J’ai l’impression que la marche nordique m’a aidé à perdre les derniers kilos nécessaires pour atteindre mon poids cible. De plus, le fait d’être à faible impact, c’était bon pour mes articulations. Faire partie d’un groupe, c’est aussi une activité sociale – BEAUCOUP mieux que de taper sur un tapis roulant au gym tout seul !

Femme, fin de la quarantaine, atteinte d’ostéopénie – 2015

Hypothyroïdie

Ayant entendu parler de la marche nordique à la radio en relation avec ses bienfaits pour la santé et le bien-être, j’ai décidé de l’essayer et j’en suis très heureux. Maintenant, je fais de la marche nordique environ 3 fois par semaine et j’en ai certainement profité.

Au fur et à mesure que mon endurance s’est améliorée, ma fatigue chronique et mes douleurs au dos et aux épaules ont diminué, ce qui a grandement amélioré mon bien-être émotionnel et ma qualité de vie. Le plus important, c’est que j’aime vraiment ça et par conséquent, je suis motivé pour continuer.

Femme, début de la cinquantaine, hypothyroïdie – 2015

Spondylose cervicale

Je pense qu’en travaillant sur ma posture, à l’avenir, j’aiderai vraiment à soulager certains des symptômes et, je l’espère, à arrêter sa progression. Oui, j’ai trouvé la marche nordique bénéfique.

Dans les discussions avec mon médecin et mon physiothérapeute, tout ce qui m’aide à renforcer mon cou et à développer une meilleure posture globale est très bénéfique pour cette condition.

Femme, la quarantaine, vivant avec une spondylose cervicale – 2015

Maladie de Parkinson (MP)

Je marche vite depuis huit mois à cause de l’effet qu’elle a sur le cerveau, en particulier sa capacité à produire des facteurs neurotrophiques qui réparent les neurones endommagés. J’utilise maintenant des bâtons nordiques ayant reçu une instruction.

La technique offre beaucoup aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson, car elle encourage les mouvements des grands bras, la coordination et elle aide à améliorer la force du haut du corps. Ceux-ci s’ajoutent aux bienfaits de la marche de base pour le cerveau, les muscles, les os, les poumons, la circulation sanguine, etc.

Femme, 60 ans, vivant avec MP

Épilepsie

Je vis avec des problèmes de mobilité dus à des difficultés neurologiques. Je voulais améliorer ma coordination, ma posture, ma confiance et mon endurance, afin de pouvoir marcher de plus longues distances.

Tout ce qui précède en a bénéficié. Mon mouvement est plus fluide et mon équilibre s’est amélioré. La possibilité de marcher en groupe sur une base régulière est également importante pour mon bien-être.

Homme, la trentaine, épileptique et hydrocéphale.

Personnes se rétablissant d’un traitement ou d’une réadaptation

Cancer

A ce jour, trente personnes vivant avec/au-delà du cancer ont suivi les cours sur mesure de la marche nordique pour la santé, après quoi un groupe d’entraide Macmillan Cancer Support a été formé. Après avoir terminé avec succès un cours, les commentaires ont révélé que  » les cours étaient très bons avec des cours très professionnels, clairs et ciblés donnés par un instructeur dévoué, encourageant, enthousiaste, flexible, patient et coopératif « .

Les vagabonds nordiques – 2018

Ayant reçu un diagnostic de cancer de l’intestin il y a 3 ans, j’ai commencé la marche nordique il y a 2 ans, peu de temps après la fin de mon traitement. J’ai trouvé que la marche nordique est une forme d’exercice sociable et saine pour le corps et l’esprit.

Voir la campagne de près et changer au fil des saisons est un vrai délice. Nous marchons par tous les temps et rions par la pluie, la boue et la neige ! J’ai maintenant fait plus de 200 marches de 4/4,5 milles et je ne peux pas le recommander assez fortement. Le soutien que j’ai obtenu du groupe a été inestimable.

Un certain nombre d’entre eux ont participé à l’expérience du cancer et comprennent ce que cela signifie. La marche nordique est une activité formidable et amusante qui peut vraiment aider les patients atteints de cancer à avancer dans leur vie.

Femme, 50 ans, vivant avec le cancer – 2015

Blessure à la cheville et à l’épaule

Ayant subi une grave fracture de la cheville puis une fracture de l’épaule en trois parties, j’étais désespérée de trouver une forme quelconque d’exercice (sans parler d’un exercice agréable !) que je pouvais faire jusqu’à ce que je découvre le cours de marche nordique que j’avais suivi. Un excellent enseignement m’a permis de parcourir des distances que je craignais de ne jamais pouvoir parcourir. Le plaisir et la confiance en moi que cela m’a procuré ont transformé ma vie.

Femme âgée de 70 ans, s’étant remise d’une opération à la cheville fracturée – 2014

Contrôle du poids et manque d’endurance

Ma motivation pour apprendre la marche nordique était de devenir plus en forme et j’ai remarqué une amélioration majeure de ma condition physique. La première fois que j’ai participé à une Marche de minuit des Martlets, j’ai trouvé la dernière ligne droite en montée à la fin des 13 milles extrêmement difficile malgré le fait d’être un marcheur régulier.

Depuis que j’ai commencé la marche nordique, j’ai remarqué une grande amélioration dans ma capacité à affronter les collines sans difficulté.

Femme, fin de la cinquantaine, remise en forme après une opération du pied – 2013

Personnes présentant des facteurs de risque définis pour la santé et des problèmes de santé autodéclarés

Arthrose et contrôle du poids

J’ai commencé la marche nordique pour améliorer ma condition cardio-vasculaire et ma souplesse articulaire. Pour mon propre bien-être, je voulais aussi apprendre une nouvelle compétence, aller à la campagne et rencontrer de nouvelles personnes.

Depuis que je l’ai prise, j’ai perdu une pierre de poids. Mes articulations sont moins douloureuses et plus souples. Je peux monter les collines plus facilement. J’ai passé du bon temps dans la belle campagne avec des gens intéressants de tous les horizons. La marche nordique a été un réel plus pour ma santé physique et mon bien-être.

Femme, début des années 60, atteinte d’arthrose – 2014

Hypertension artérielle

Ma principale motivation pour apprendre la marche nordique était d’aider à améliorer ma santé, ayant reçu un diagnostic d‘hypertension artérielle. Je voulais aussi quelque chose d’un peu différent et de nouveau, peut-être quelque chose que d’autres n’avaient pas essayé.

On m’a souvent demandé ce qu’était la marche nordique. Personne que je connaissais ne semblait savoir quoi que ce soit. Je n’ai aucun doute que la marche nordique améliore ma santé. Quand je suis allé marcher en montagne en Crète après le cours, j’ai pu marcher beaucoup plus loin, pour beaucoup plus longtemps et aborder à la fois l’ascension et la descente plus efficacement.

Il a amélioré mon style de marche et ma posture de tous les jours. L’enseignement m’a rendu plus conscient de mon corps et les frais de scolarité m’ont inspiré.

Femme, fin de la soixantaine, arthrite et hypertension artérielle – 2014

Mal de dos et de genoux aggravés par des années de course à pied

J’avais l’habitude de courir, mais ce n’était plus bon pour mes genoux, alors je cherchais une alternative plus fatigante que la simple marche, mais toujours à l’extérieur. Je le fais maintenant chaque semaine et j’en profite beaucoup.

J’avais très mal au bas du dos avant de commencer et cela a complètement disparu après seulement quelques séances. Je sens que mes muscles dorsaux sont beaucoup plus forts.

Femme, fin de la quarantaine, passant de la course à pied à la course à pied – 2015

Douleurs lombaires

Je voulais améliorer ma santé en général. J’ai constaté que le niggle dans mon nerf sciatique est devenu beaucoup moins important. Je pense que le pas plus long pendant que la marche nordique étire les muscles de la hanche et cela semble aider.

Femme, milieu des années 60, vivant avec la sciatique – 2013

Les personnes comparativement en bonne santé, par exemple celles qui recherchent une vie plus saine et de meilleure qualité à un âge plus avancé.

Pour mieux profiter de l’exercice de la marche

Après un reportage sur le Countryfile de la BBC, l’idée de la marche nordique m’a séduit. J’ai toujours aimé marcher, et l’idée de faire quelque chose qui me plaisait et qui était bon pour moi me semblait intéressante. Au début, je n’avais pas réalisé à quel point la marche nordique serait importante non seulement pour ma santé mais aussi pour mon bien-être.

Je marche en groupe une fois par semaine depuis le cours et je suis très heureux de parcourir 5,5 milles. J’arrive souvent déprimé à l’idée de ma visite antérieure dans un foyer de soins. Marcher au rythme des gens, qui sont maintenant devenus des amis, fait tellement de différence pour moi.

Pouvoir oublier les soucis et profiter de la campagne, c’est génial. Après avoir réduit mes heures de travail, je marche maintenant deux fois par semaine. Physiquement, ça doit me faire du bien !

  C’est tout simplement génial d’être à l’extérieur et d’être actif – l’idée de faire de l’exercice au gymnase n’est vraiment pas attirante. La marche nordique est vraiment devenue une partie importante de ma vie !

Femme, fin des années 50 – 2013

Pour mieux profiter de l’exercice de la marche

J’ai commencé la marche nordique pour maintenir et améliorer un niveau de forme physique que j’avais déjà atteint en marchant régulièrement. Ma condition physique n’a pas diminué à cause de la marche nordique. Mon endurance s’est en fait accrue, de sorte que je peux maintenant faire de l’exercice en toute confiance aux côtés de jeunes femmes dans un gymnase extérieur local.

Femme, début des années 60 – 2013

Pour faire plus d’exercice à l’extérieur

J’avais entendu beaucoup de choses positives sur la marche nordique, mais je ne savais pas ce que c’était. Je connais les avantages pour moi d’être à l’extérieur, tant sur le plan physique que psychologique. Avec un travail de bureau très occupé, j’avais hâte d’essayer quelque chose qui me permettrait de sortir plus souvent à l’extérieur.

J’ai vraiment aimé avoir une session régulière à laquelle je pouvais m’engager, être à l’extérieur pour apprendre une nouvelle compétence. Le cours était sociable et amusant. Depuis, je marche beaucoup plus qu’avant. J’ai emporté avec moi certaines de ces habiletés pour améliorer ma marche et particulièrement ma posture.

Quand je marche, je me souviens de la position, de la relaxation des bras et de la concentration sur mes muscles centraux. Ça marche pour moi ! Je marche plus grand, plus vite et plus heureux, en levant les yeux ! Ce cours m’a encouragée à être consciente de mon corps lorsque je marche.

Femme, fin de la quarantaine, face à un travail de bureau très occupé – 2015

Pour passer de la salle de sport à la salle de sport

J’avais auparavant fréquenté un gymnase presque tous les jours pendant six ans. J’ai dû l’abandonner à cause de douleurs au genou en tout temps. J’ai décidé que ma priorité était de m’assurer que je pouvais marcher, et loin.

La marche nordique était peut-être la façon de le faire et d’apprendre à marcher différemment, à faire de l’exercice et à profiter de la campagne anglaise. Les avantages ont été un nouvel intérêt, le temps de me retirer de ma vie bien remplie et de rencontrer des gens intéressants.

Plus important encore, cela m’a donné l’assurance que je peux encore marcher et sur de longues distances. Même en montant des collines, je ne suis pas essoufflé à cause de la technique plus efficace que j’ai apprise en marche nordique.

Femme, la fin de la quarantaine, faire face à une vie bien remplie – 2013

Sentiment d’insécurité en descendant la pente

J’en avais lu et entendu parler et je voulais en savoir plus sur les techniques, étant déjà un marcheur passionné. J’en ai appris davantage sur la posture, ce qui m’a été très utile et m’a permis de développer une meilleure technique pour descendre des pentes raides – je suis toujours nerveux mais je sais que je peux le faire !

Femme, 70 ans, ayant fait une chute à l’extérieur-2013


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *