India, un voyage sous le signe de la Lune



Au mois de février, mes pas m’ont emmenée vers une destination lointaine, incroyable, surprenante, magique, haute en couleurs et en saveurs, en expériences humaines et spirituelles. Welcome to India ! 





Sur mon chemin de yoga, le stage « L’art de l’équilibre en Yin et Yang» proposé par Cécile Roubaud à Haridwar au sein du Ashram Santosh Puri avait résonné comme une évidence. Depuis quelques années déjà l’Inde m’appelait et je savais que je devais y séjourner un jour ou l’autre pour découvrir le berceau du yoga, la philosophie, la spiritualité, la vie, l’esprit de ce pays, de ce peuple et cette culture ancestrale, immense et mystérieuse.


Le Ashram Santosh Puri

Située sur les bords du Gange, à 200 kilomètres au Nord de Delhi, à quelques encablures de Rishikesh, la capitale mondiale du yoga et au pied des montagnes de l’Himalaya, Haridwar et son ambiance de ville sacrée de l'Inde, le ashram, sa sérénité et sa bienveillance allaient se révéler être le lieu idéal pour ma première expérience Indienne.

Le Gange à Rishikesh

Il me faudrait un roman pour vous raconter tout ce que j’ai vécu en à peine vingt jours en Inde. Aussi ai-je choisi pour ce premier article inspirée par ce pays qui fait désormais partie de ma vie quotidienne, de vous raconter quelques anecdotes sous la lumière de la pleine lune.

Si vous lisez ce blog, vous n’êtes pas sans connaître mon lien avec la Lune, mes marches full moon nordic, les enseignements des treize lunes que je suis,…

J’ai posé le pied à Delhi, le 10 février à 2 heures du matin, après un voyage épique de plus de vingt quatre heures en raison d'un problème d’avion et une escale de douze heures à Moscou ! Le soir même alors que je découvrais la ville en compagnie de mon guide et chauffeur, j’eu la magnifique surprise d'apercevoir la pleine lune au dessus de l’India Gate. Celle-ci semblait me sourire et me dire bienvenue en Inde.

Quelques jours plus tard, arrivée à Haridwar et au Ashram Santosh Puri (un lieu fantastique que je vous recommande, mais je vous en reparlerai dans un prochain article), nous faisions du shopping dans les rues de la ville. Visite dans une incroyable boutique de bijoux, perles, malas, … et là je découvre la Perle de Lune grise. Bien sûr je m’offre un collier de méditation en perle de lune, car je sais d’instinct qu’il va me porter chance, m’accompagner sur mon chemin d’expérimentation de la vie, mon voyage intérieur relié à la sagesse de la deuxième gardienne.
Evening Arati à Haridwar





Je ne pensais pas si bien dire et surtout je n’imaginais pas à quel plus haut point ceci allait se confirmer. En effet, après la fin du stage de yoga, j’avais décidé de rester quelques jours supplémentaires en Inde et fais le rêve dans un petit coin de ma tête d’aller découvrir les montagnes de l’Himalaya. Dans les rues de Rishikesh, mes pas m’ont menée (par hasard… ;-) dans l’échoppe d’un guide touristique "Himalaya Expérience, Adventure Journey" qui m’a proposé une petite virée trekking dans l’Uttarakhand, à la découverte des sommets himalayens, des temples et de hauts lieux spirituels dédiés à Shiva et autres divinités Hindous.

La moto, moyen de transport idéal pour parcourir les routes indiennes.



Ecoutant mon cœur et mon intuition, ressentant une fois de plus l’appel mystérieux d’une destination et d’un guide inconnus en qui je décidais de placer ma confiance, me voilà partie quelques jours plus tard pour la grande aventure.

La vie est une joyeuse expérience

Me laissant conduire par mon guide sur une moto Royale Enfield (ma première expérience à moto je dois l'avouer et une sacré révélation en matière de sensation de liberté, énorme pensées pour mes amis motards) je me retrouvais à parcourir les routes indiennes, longeant des rivières plus ou moins calmes, traversant des villes et villages pittoresques, des forêts peuplées de singes Hanuman, des temples et des grottes habités de centaines de divinités, gurus ou sadhus.




Le Gange à Devprayag

Face à la grandeur de mon environnement, des expériences et découvertes de chaque instant, mon mental avait cessé d’exister, j’étais dans la joie absolue de l’instant, sans crainte ni soucis de l’avenir ou du passé. Je gouttais à chaque plat avec délectation, à chaque lieu visité avec l'émerveillement et l'innocence d'une enfant. Voici un petit partage des superbes lieux visités.

Tout d’abord DeoriaTal, un petit paradis à 2500 mètres avec un lac dans une réserve naturelle offrant une vue à couper le souffle sur les sommets environnants.





Ensuite direction Chopta, une station touristique et réputée, connue également sous le nom de « Mini Switzerland ! » pour démarrer l'ascension de Chandrashila.

Des arbres à plus de 3000 mètres... avec l'impression de se balader au Salève, le souffle en moins !

Un chemin facile, très trompeur....

Oiseaux des montagnes...


De ce lieu à 2900 mètres d’altitude, nous sommes partis à l’assaut de mon premier 4000 mètres, le mont Chandrashila. Une ascension qui aurait pu sembler facile car le chemin ne présentait aucune difficulté majeure et l’environnement arboré était trompeur ( chez nous il n'y a plus de végétation haute après 1800m).

Je n’avais pas la sensation d’être si haut, mais un souffle court et le cœur qui battait la chamade me rappelait à l’ordre de l’altitude et me freinait dans ma progression.

Le Tungnath temple, temple de Shiva le plus élevé à 3680 mètres annonçait enfin le sommet proche et une vue à 360° sur la chaine de l’Himalaya et Nandra Devi, malheureusement un peu gâchée par un ciel bouché.

Tungnath Temple

Au sommet de Chandrashila
4000 mètres d'altitude

Qu’importe j’étais tellement heureuse de tutoyer les sommets, de me rapprocher un peu plus près de mes étoiles, d’envoyer des pensées pleine de gratitude à ma famille et mes amis, de croiser quelques oiseaux des montagnes, notamment un superbe monal. Mon rêve venait de se réaliser et je remerciais la vie et mon guide, prénommé Chandra Mohan.

La Lune a éclairé mon chemin

Si vous êtes arrivés à la fin de cet article, c’est que vous étiez sans doute un peu attiré par le mystère de Dame Lune. Je vous ai dit qu’elle m’a accueillie en Inde, et bien c’est elle qui m’a accompagnée jusqu’au sommet de mon premier 4000.
En effet, au cours de mon périple avec Chandra, j'apprenais non sans surprise et excitation que Chandra signifie Lune en Indien. Chandra Mohan, le nom de mon guide signifie « attractif comme la Lune » et il portait une bague en pierre de lune.
Chandrashila, le sommet que nous avons gravit signifie « moon rock » ou montagne de la Lune…

Me et mon guide, Chandra Mohan 

Vous ne trouvez pas qu’il y avait un peu trop de rencontres bizarres, de hasards et de synchronicités magiques dans mon aventure ? Baignée par la douce lumière de la lune et de cette belle aventure, je suis revenue d’Inde inondée de joie et de gratitude,  que je me ferais plaisir à partager avec vous lors des cours et ateliers qui reprennent à partir du 13 mars. Ainsi pour remercier Dame Lune, j’ai choisi de vous offrir une Full Moon Nordic, lundi 13 mars à 19h30 au Mont-Sion.


Le Programme du Mois de Mars :


Full Moon Nordic : Lundi 13 mars de 19h30 à 21h30 au Mont-Sion ( si la météo est Ok)
Marche Nordique et méditation sous la Pleine Lune.
Gratuit pour les adhérents de l’association Nordic Nature.


Reprise des Cours de Marche Nordique, respiration et Yoga nature

Mercredi 15 mars et lundi 20 mars. / retrouvez ici le programme complet.
Il reste quelques places, n'hésitez pas à me contacter.

Ateliers «  Marcher ses rêves »  - Samedi 18 mars de 9h à 17 heures au camping du Terroir à Présilly.
Il reste quelques places et je propose un tarif préférentiel aux adhérents de Nordic’Nature soit  85 euros la journée au lieu de 95.

Aucun commentaire