Compostelle : Randonnée ou pèlerinage ?


L'autre jour on m'a posé cette question : alors ton périple sur le chemin de Compostelle, randonnée ou pèlerinage ? D'instinct j'ai répondu ni l'un ni l'autre. Après réflexion, je me suis dit qu'il y avait un peu des deux, mais pas que... Je vais ici tenter de vous donner quelques éléments de réponse, en attendant d'en lire plus dans le livre que j'ai commencé d'écrire...

Tous les chemins convergent vers le coeur...

Pèlerinage (du latin peregrinus, « étranger ») : voyage effectué par un croyant, le pèlerin, vers un lieu de dévotion, vers un endroit circonscrit tenu pour sacré selon sa religion car supposé contenir une communication directe avec une divinité grâce à une relique, un légendaire (récit d'apparitions, de miracles), une source, un arbre.

Je précise ici, que je suis athée, rattachée à aucun Dieu, mais que depuis bien longtemps, je me pose des questions sur son existence.

Randonnée pédestre : activité de plein air qui s'effectue à pied en suivant un itinéraire, balisé ou non, seul ou en groupe. C'est à la fois un loisir de découverte et une forme d'exercice physique, facilement accessible et praticable.

Bien évidemment, partir marcher un mois sac à dos, sur le GR 65 au départ du Puy en Velay, en direction de Saint-Jacques de Compostelle s'apparente à une randonnée.



Marcher ses rêves

Un jour j'ai fait le rêve de marcher pendant un mois sur le chemin de Compostelle pour partir à la rencontre de Moi-même. Ce rêve s'imposait peu à peu comme une évidence pour vivre le renouveau dont j'avais besoin, à l'aube de ma deuxième moitié de vie. J'ai donc fait en sorte que ce rêve devienne réalité en faisant un break dans mon projet professionnel pour avoir la disponibilité de le faire. Rêver c'est bien, mais faire de son rêve un souvenir est le plus beau cadeau que l'on puisse se faire. Ce voyage était pour moi, un cadeau pour mon 45ème anniversaire.

Les signes du chemin

Un voyage intérieur

Marcher sur le chemin est un voyage en mode slowlife et développement durable à la découverte de la beauté de la nature, du patrimoine historique et religieux, des paysages de nos campagnes françaises, de la générosité et de l'esprit de partage et de solidarité qui règne sur le chemin.
Marcher l'esprit et le coeur ouvert, c'est s'ouvrir à l'autre, à la rencontre, à la magie du lâcher prise. Marcher en oubliant ses peurs et ses rancoeurs, marcher en laissant de côté ses peines et ses doutes pour gagner en confiance et en amour de soi et de l'autre. Marcher pas après pas avec patience pour atteindre sa destination, car quoi qu'il arrive, on y arrivera. Et peu importe la distance, peu importe la destination finale, Conques, Cahors, Saint-Jean ou Saint-Jacques....  le chemin est beau parce qu'on le fait, le bonheur n'est pas une destination mais le chemin au quotidien.

Ecoute ton coeur et lit les messages du chemin !

A chacun son chemin

J'avais rêvé de marcher un mois et de parcourir les 750 kilomètres qui relient le Puy en Velay à Saint-Jean Pied de Port. A raison de 25 kilomètres en moyenne par jour, avec bien sûr moult péripéties qu'il serait trop long à relater ici, j'ai fait de mon rêve un souvenir.
J'en ai retiré de magnifiques bénéfices, tant sur le côté physique, psychique que spirituel.

En ce qui concerne le physique, j'ai gagné en endurance,une amélioration de ma condition physique et retrouvé la musculature d'avant mon accident de ski. Mon genou ne me fait presque plus souffrir. Bon nombre de tensions physique, douleurs dans le dos,.. ont disparu. Mon corps a aussi gagné en souplesse.
Côté esprit, je me sens apaisée, ressourcée, plus en équilibre et plus heureuse aussi. J'ai appris à repousser certaines limites, mais aussi certaines peurs. La peur des chiens par exemple, lorsque je me suis retrouvée seule face à trois molosses et qu'il  fallu que je trouve les ressources pour leur faire face et ne pas me faire attaquer !

c'est aussi simple que cela !

J'ai découvert que le chemin est un concentré d'humanité, une magnifique métaphore voir une hyperbole de la vie. On y apprend à mieux se connaître, à observer les signes, la connexion à la nature et à la source de la vie. On y découvre la vie tout simplement, dans son essentiel, pour peu que l'on veuille bien abandonner ses repères avant de partir, se délester des carcans et de tout le superflu et superficiel que notre éducation et le monde moderne nous ont affublé.

Le chemin est le bonheur, mais aussi la liberté à l'état brut et sauvage.

Un accompagnement sur le chemin

Il est vrai qu'avec mon entraînement de marcheuse nordique, je partais plutôt du bon pied....cela ne m' a pas empêchée d'avoir des déconvenues et des soucis de chaussures et de pieds, des ampoules,... Surmonter les douleurs de mes pieds en feu pendant des journées entières fut un vrai défi.

J'ai mis dans mes bagages mes bâtons de marche nordique (Leki traveler) et franchement je ne le regrette pas. L'objectif n'était pas de marcher plus vite, mais de soulager le poids du corps sur les articulations chevilles-genoux-hanches et de renforcer dos et épaules. Objectif atteint, car même si le poids du sac s'est fait sentir de temps en temps, je n'ai jamais souffert du dos. En outre, les bâtons télescopiques et les embouts Smart tip de Leki ont parfaitement tenu le choc tout au long des 750 kms.

Les pyrénées se profilent à l'horizon


De toutes ces expériences, de ses rencontres, je me suis fait une magnifique bibliothèque d'images et de souvenirs. J'en ai également tiré de beaux enseignements que je me ferai plaisir à partager lors de mes cours, sorties et stages de marche nordique.

Si vous avez un projet de voyage, un rêve de chemin... partageons le ensemble et n'hésitez pas à me consulter pour des accompagnements et cours privés pour vous aider dans la réalisation de celui-ci.

Je profite de cet article pour remercier du fond du coeur toutes les belles personnes rencontrées sur mon chemin, les hospitaliers, les accueillants, celles et ceux qui nous ouvrent leurs portes et leurs coeurs pour faire du chemin une magnifique chaîne humaine.

A bientôt sur les chemins.



Aucun commentaire