Ô temps encore une fois, suspend ton vol !



Je me souviens de nos balades au clair de lune,
de nos courses folles dans les sous-bois
de nos échappées belles en route vers les cimes,


Nos âmes d'enfants émerveillées par cette infinie beauté
Nos coeurs vivants, vibrants d'un seul accord
Nos corps unis le temps d'un instant présent infini


Ton regard comme un miroir
Ta voix comme un écho
Tes bras comme un refuge


Tour à tour libre, sauvage, majestueuse
Tu m'as donné des ailes et avec toi je m'envole
Ce matin, tu étais là, près de moi assoupi.

Ô temps encore une fois, suspend ton vol !







Aucun commentaire