2016, l'année du renouveau...

"S'inspirer de la nature pour trouver la lumière" Pierre Rabhi


Et voilà, encore une année de passée. Une année étrange, tumultueuse, bouleversante. Une année à me réparer, à me reconstruite, à relever de nouveaux défis, mais aussi à parcourir un nouveau chemin à la découverte, que dis-je à la rencontre de moi.



Il faut mourir avant de pouvoir renaître...
2014 s'est achevée sous une tempête de neige et un accident de ski qui m'a mis en mode pause. Rupture des ligaments croisés et une année charnière dans ma vie. Personnelle, professionnelle, sportive, créative. Celle que j'étais avant cette blessure n'existe plus et je ne le regrette pas.
J'ai tant appris de cette blessure que je la remercie de m'avoir sauvée, de m'avoir permis de renaître. Elle m'a permis d'explorer tant de nouvelles facettes de la vie jusqu'alors inconnues. J'ai grandi avec cet accident de Genou/ je-nous et j'en retiens une leçon principale. Une blessure, une maladie est l'expression de notre corps, des maux de notre esprit, de notre âme ou de notre coeur que les mots n'arrivent pas toujours à exprimer.

C'est une leçon que je tenterai de m'appliquer au quotidien pour parcourir mon chemin et je me me ferai un plaisir de partager avec mes pratiquants de marche nordique.




Le premier jour du reste de ma vie...
2015 s'est achevée sous une incroyable lumière et douceur comme pour tenter de nous guérir et nous faire oublier tous les orages et les douleurs de l'année écoulée.
Avec ce passage à la nouvelle année, j'ai ressenti un incroyable besoin de changement qui a fait sauter mes repères, mes certitudes, mes anciennes croyances, les derniers carcans de mon éducation. Soudain, je ne me reconnaissais plus dans ce monde qui m'entourait. Mon corps m'a encore une fois fait comprendre que si le monde ne changeait pas, c'était à moi de changer.

Dans les premiers jours de cette nouvelle année, j'ai eu l'impression que j'avais changé d'ère. J'ai eu le sentiment de renaître et j'ai tout à coup pris conscience qu'aujourd'hui est le nouveau jour du reste de ma vie. Une nouvelle lumière éclairera chacun des 366 jours de cette nouvelle année que je vais vivre avec joie, confiance et amour.



Marcher avec foi, marcher avec joie dans le présent
Le chemin est encore long, les obstacles seront multiples je le sais. Mais je sais aussi qu'avec l'envie, l'espoir et le coeur, rien ne m'empêchera d'imaginer un monde nouveau. Je ne sais pas si il sera meilleur, mais je l'espère en tous les cas plus beau et plus harmonieux, pour l'homme et la nature.

Je fais le voeu d'y penser en agissant au quotidien, en parcourant les chemins, en partageant avec vous lecteurs-marcheurs, ici et ailleurs à chacun de mes pas.
Je ne fais pas de véritable projet, je ne sais pas où j'irai. Je me laisserai porter par le flux de la vie. Tout au plus je marcherai sur le chemin de Compostelle si celui m'appelle, malgré moi comme l'a si bien raconté Jean-Christophe Ruffin.



Lorsqu'on marche on ne regarde ni derrière, ni la ligne d'horizon, mais l'endroit où l'on pause des pieds. La vie est identique, seul l'instant présent compte et il est important de le vivre pleinement, avec joie, émerveillement et gratitude.



Alors en 2016, je vous souhaite d'aimer encore et encore. D'apprendre à vous aimer, à aimer, à savoir ce que vous aimer, à faire ce que vous aimer, à refuser ce que vous n'aimer pas. à prendre soin de vous et de ceux que vous aimer, à aimer sans rien attendre en retour. Un seul mot d'ordre l'amour et le bonheur de parcourir le chemin. Carpe diem et à bientôt.









Aucun commentaire