Re-marcher dans le Fer à Cheval, un joli symbole qui rime avec bonheur...

En route pour le Fer à Cheval

Ce dimanche 24 mai mes bâtons frétillent et mes baskets sont à la fête ! Première vraie sortie et rando nordic depuis 5 mois.

Nous avons choisi une destination facile, c'est à dire pas trop grimpante, mais un cadre magique et somptueux, histoire de bien en profiter et s'émerveiller devant la beauté de Dame Nature.


Cap donc sur Sixt Fer à Cheval et la réserve protégée du même nom. 

Des hauts sommets comme écrin à des dizaines de cascades et au milieu coule une rivière. Ici et là, une faune et une flore d'une richesse incroyable. Nous aurons même la chance d'apercevoir quelques bouquetins accrochés au flan d'une vertigineuse paroi rocheuse.

Et au milieu coule une rivière...

Le Fer à Cheval, n'est-il pas un porte-bonheur, nous avons bien choisi notre destination pour repartir d'un bon pied sur les chemins !


Regarder bien, il y a un bouquetin qque part !
Un conseil si vous y aller, parcourez le site dans le sens des aiguilles d'une montre, en traversant le petit pont qui enjambe le Giffre, 500 mètres en aval du parking à l'entrée du site. La montée dans la forêt est très sympa et il y a beaucoup moins de monde que sur l'itinéraire classique. Mais chut, je ne  vous dévoilerai pas tous mes secrets, il y aura trop de monde ensuite sur les itinéraires bis ;-)

Comme d'hab, je me sens obligée de sortir des sentiers battus ! 



Pic nic au pied d'une cascade 



Et pour finir une petite douche à la Cascade du Rouget

La Joie et le bonheur ne se possèdent pas, ils se partagent... sur les chemins bien sûr

Une reprise nordic sous le signe de la nature et du vert

Ces deux jours derniers sont à marquer d'une pierre blanche.

Mardi 19, rendez-vous chez mon chirurgien qui me confirme la guérison quasi totale de mon genou, et mercredi 20 mai, je redonnai un cours de d'initiation promis depuis Noël. Que du bonheur et de la Joie que j'ai eu envie de partager avec vous...

Aujourd'hui j'ai envie de partager, que dis-je crier ma joie et vous envoyer plein de good vibes. 

Ces 5 derniers mois ont été difficiles, remplis de doutes et de questions. Mais j'ai travaillé, j'ai écouté mon corps, je l'ai accompagné sur la voie de la guérison. Elle est presque qualifiée de miraculeuse par le chirurgien. Mon genou s'est réparé sans opération, encore quelques semaines de muscu et après je pourrai relever de nouveaux défis, me lancer dans de nouvelles aventures.

Seuls le travail, la patience, l'abnégation, l'humilité paient...avec un zeste de solitude et de silence pour mieux se re-trouver. À retenir pour les jours où les doutes et les peurs nous envahissent. Après la pluie, le soleil.

Ces derniers moi, j'ai beaucoup réfléchi (trop ?) sur le pourquoi du comment, pourquoi ou pourqui, recourir ou pas, marcher, avancer ou pas, si oui comment ? Partager sur mon blog, sur les réseaux sociaux - où pas- mes doutes et mes questions.

Aujourd'hui, j'ai envie de partager ce petit bonheur, pour le graver en moi,

mais aussi pour qu'il grandisse et qu'il profite à tous. Pour qu'il me serve pour plus tard, dans mes enseignements nordic, dans mon travail, dans mes relations avec vous, avec le monde et la Vie.

Pour mieux vivre les épreuves, celles qui nous invitent à prendre du recul, à grandir, pour mieux savourer ensuite la Vie qui reprend ou plutôt qui revit. Si celà peut vous être utile à vous pour avancer, alors c'est cadeau... si j'avance c'est aussi grâce à vous et pour vous.

Et n'oubliez pas quand vous relevez un défi, remerciez-vous, offrez-vous un cadeau. Pour moi, ce fut ce superbe pendentif qui m'évoque ma nature retrouvée. Je l'ai dénichée chez une incroyable créatrice de bijoux annécienne, à deux pas de l'hôpital et de mon médecin, que je remercie au passage pour sa gentillesse et son professionnalisme. Si ce n'est pas un signe çà !


Pendentif feuille en serpentine


L'unique voyage, c'est de changer de regard...


L'idéal ne peut être atteint, mais il demeure un guide..

Voilà, j'arrive au terme d'un voyage, d'un défi personnel qui aura duré 18 semaines. Un voyage intérieur, avec à la clé le souhait de redonner un sens à ma vie.

J'en avais ressentis le besoin dans le courant de l'année 2014, mais ce que je ne savais pas, c'est qu'un élément déclencheur imprévu et violent allait précipiter le départ.

29 décembre à 9 heures : le soleil brille, le ciel est bleu, la journée s'annonce magique... ou pas !
9h30, je m'écroule et une partie de ma vie aussi.  C'est désormais en position horizontale que je vais voyager et regarder le monde pendant quelques semaines.

J'ai désormais le temps de réaliser mon défi, avec en plus un nouvel éclairage, un nouvel angle de vue.

18 vertus, comme des perles que l'on égrène
Voici mon défi, découvert dans Happinez n°7 : explorer les 18 vertus pour tenter de s'élever au dessus du quotidien et donner du sens à sa vie.
Comment ? En méditant et écrivant un article par semaine sur chacune des 18 vertus ou "ity's"qui ponctuent la vie. Serenity, regularity, humility, Fixity, purity... 18 ity's qui viennent de la philosophie indienne et du yoga et qui nous permettent de donner un sens à notre voyage en nous rappelant les choses importantes, celles sur lesquelles nous devons porter notre attention.

Chacune des 18 vertus correspond à un article qui est en lien :


Je termine ce voyage en remerciant toutes les personnes que j'ai rencontré sur mon chemin au cours de ses 4 derniers mois. Je remercie aussi les lectures, les films, les musiques qui m'on été donné d'écouter ou de voir, pour intégrer ces 18 vertus.

Elles m'ont permis d'avancer, de grandir, de trouver les ressources pour avoir envie de repartir. Je ne suis pas encore arrivée au sommet de la montagne que je rêve de gravir à nouveau, et même lorsque j'y serai, je n'oublierai pas cette leçon apprise au cours de ce voyage. "Lorsque tu es arrivée au sommet, continue de t'élever. "


De ce proverbe laotien découle celle que je retiendrai sans doute le plus, l'humilité. J'ai compris qu'on ne finit jamais d'apprendre jusqu'à la fin de notre voyage. L'humilité est l'art de l'écoute et du silence, l'écoute des autres, mais aussi de sa petite voix intérieure. L'humilité qui sous entend la répétition et l'effort dans la quête de la vérité, de l'harmonie du corps et de l'esprit.

"le samouraï vit sans haine ni passion. Il veut s'élever. Il ne vit pas dans le carcan de la revanche, ou le besoin de reconnaissance. Le seul rêve d'un samouraï; c'est d'avoir une mort glorieuse."
T. Marx, L'Homme Positif.

Je termine mon défi avec la lecture de ce livre de Thierry Marx, un homme humble qui m'inspire, par sa réussite, qui n'est due qu'à son travail, mais aussi à sa philosophie de vie, inspirée par les Compagnons du Devoir, les arts martiaux et l'orient. Un homme sensible et humain qui travaille avec son coeur et véhicule des valeurs humaines exemplaires. Un homme qui aime la beauté car elle n'abime pas le regard. Merci M. Marx, vous êtes pour moi un nouvel exemple à suivre, par votre générosité et votre amour du travail bien fait, mais aussi de la Vie, tout simplement.

 "Le seul, le vrai, l'unique voyage, c'est de changer de regard..." Marcel Proust