Un jour je me suis souvenue qu'avant de marcher nous nagions...


Un jour l'idée m'a traversé l'esprit qu'il me faudrait 9 mois pour me remettre de ma chute...

Malgré mes tentatives, 4 mois après ma chute, marcher plus de 10 minutes d'affilée n'est toujours pas une partie de plaisir. Pédaler m'est toujours impossible car mon genou est bloqué à 90 degré. Je ne peux pas descendre les escaliers normalement, car je n'ai pas retrouvé assez de muscles dans les cuisses, sans compter cette douleur bloquante au niveau de la rotule. Mais bon voilà, je marche, doucement certes, mais je suis à part cela en pleine santé, et j'ai évité l'opération, grâce aux soins quantiques. Donc je ne peux que me réjouir de cette situation.

Point d'impatience, je sais que tout vient à point à qui sait attendre, et en attendant je fais plein d'autres choses super. Après tout il n'y a pas que la marche ou la course à pied dans la vie.

Un jour, il m'était tellement inconfortable de marcher que je me suis dit que je serai mieux dans ne piscine. Nager, libre de toute contrainte de toute pesanteur. Effectivement, dans l'eau je me suis sentie renaître, comme débarrassée de toutes mes douleurs, mais aussi lavée de toutes mes peines.

Un jour j'ai rencontré une dame qui faisait les bébés nageurs avec sa petite fille. Cette position allongé sur le dos, que l'on enseigne aux bébés, leur permet d'être confortables, détendus et de respirer en toute quiétude. Je me suis revue il y a 15 ans enseignant ceci à mon fils, je me suis revue bébé venant au monde, après 9 mois d'immersion dans le ventre de sa maman.

Me faudra t'il 9 mois de nage avant de remarcher normalement, de renaître complètement. Cela nous mène au mois de septembre. Je ne sais pas de quoi les prochains mois sont fait, je ne sais pas si cet été, je pourrais marcher en montagne, gravir un sommet, courir dans pente. Mais je n'ai pas peur, je ne suis pas inquiète, je ne suis ni frustrée, ni impatiente. Je suis une enfant qui apprend à marcher, qui chute puis se relève, apprend de ses pas hésitants pour chaque jour devenir un peu plus grande, un peu plus confiante.

Un jour, je me suis souvenue que la Vie est née dans les océans avant de s'étendre sur la terre. Je suis aux débuts, au commencement, au renouveau. Tout est à nouveau possible, mais différemment, avec un regard neuf mais également les enseignements de mon ancienne vie.

Hier soir, il faisait un soleil radieux, mes amies marcheuses se sont retrouvées sur le bord de l'Aire. Je me suis réjouis pour elles, elles m'ont envoyé leurs pensées et une magnifique photo. Cela me rend bien plus heureuse que si je marchais sans savoir apprécier la valeur de la joie, du partage et de la gratitude.
Hier mon amie Anne ma fait cadeau d'une bouteille d'Eau Quantique, afin d'assurer ma guérison, une parfaite santé, mais aussi une énergie débordante. Je vais en avoir besoin quand je vois tous les projets et défis qui se présentent à moi.

Un jour je reprendrai le chemin, pour un nouveau voyage, de nouvelles rencontres et je sais que ce jour là, je pardonnerai plus facilement à ceux qui ne sont pas encore tombé, qui n'ont pas encore rencontré la lumière, à ceux qui ont besoin qu'on les guide pour eux aussi trouver leur chemin, sans peur du vide, sans peur de tomber, d'un pas plus confiant. Car le plus grand mérite n'est pas de tomber, mais de savoir se relever.

Une belle pensée pour mon amie Béatrice qui est partie sur le Chemin de Compostelle. J'avais émis le souhait de l'accompagner, mais je sais qu'elle marche pour moi. Un jour, à mon tour, j'y marcherai. Le jour où le temps sera venu, car je sais maintenant que ce qui doit arriver arrive, au juste moment pour soi.


A bientôt sur les chemins.



Aucun commentaire