Marcher ou l'art de la simplicité


La ligne droite n'est pas toujours le chemin le plus facile et le plus simple...

Cette semaine, je pensais écrire un article sur le Bonheur. Sujet maintes fois rebattus ces derniers temps, puisque notre quête à tous n'est-il pas le bonheur ? Mais entre temps, mais revenue à l'esprit cette notion de simplicité découverte il y a quelques années déjà dans le livre "L'art de la simplicité" de Dominique Loreau. Inspirée par mes premiers pas de ce week-end, ma plume virevolte donc entre ces deux notions, bonheur et simplicité, qui finalement sont complémentaires.


"Il n'y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c'est le chemin." Lao Tseu


Marcher serait alors ce qu'il y a de plus simple pour trouver le bonheur ? L'équation n'est pas aussi simpliste que cela, mais une chose est sûre marcher , c'est avancer.

Marcher tout simplement et s'abandonner dans l'instant présent. Lâcher prise, contempler la nature, se laisser bercer par le souffle du vent ou le ressac de la mer, gouter à la joie de l'ascension d'un sommet, n'y a t'il pas de bonheur plus simple ?


La blancheur immaculée de l'hiver, symbole de pureté et de simplicité
Ce week-end, après un mois d'hibernation, de ressourcement, je me suis sentie la force de refaire mes premiers pas dans la neige. Mes bâtons remplacés par des béquilles, j'ai surmonté ma peur de tomber, repoussé mes limites pour avancer dans la blancheur et la froideur de l'hiver.

En marchant, je me disais qu'il n'y avait pas de sensation plus douce et plus agréable que de marcher sur ce tapis velouté. L'agressivité des cailloux qui recouvrent d'ordinaire les chemins avait laissé la place à une ouate délicate prête à accueillir mes pas avec bienveillance.

L'air frais et purifiant emplissait mes poumons, mon regard se tournait vers cette nature immaculée et lumineuse, quelques aboiements de chiens venaient troubler la quiétude de l'instant. Qu'importe, mes sens en éveil, je goutais avec délice ces plaisirs simples et cette symbolique renaissance.

"La vie, c'est comme une bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre." Albert Einstein

La nature m'offrait simplement et sans artifices sa source d'inspiration, sans cesse renouvelée. Je l'appréciais avec une joie et un bonheur immense. Source de créativité inépuisable, elle m'invitait à laisser vagabonder mon corps, mon coeur et mon esprit pour donner vie à de nouvelles envies, de nouveaux projets, de mille petits bonheur à partager. Marcher à nouveau, tout simplement, avancer pas à pas, pour retrouver une sensation de bien être et d'équilibre, vitale à mon corps et mon esprit.



La simplicité, une invitation à ralentir
Mon accident de JeNous m'invitait à ralentir, à me poser, à ouvrir les yeux et écouter mon coeur, à regarder le monde sous un autre angle, à explorer de nouveaux horizons et m'ouvrir à mon voyage intérieur, à me plonger ou replonger dans quelques lectures.

Slow down, décroissance, gagner moins pour dépenser moins, autant de notions qui prennent plus en plus d'importance dans notre monde qui va trop vite. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir ralentir. Alors si c'est aussi votre cas, et si vous voulez allez doucement mais sûrement sur ce chemin bienveillant de la simplicité, je vous invite à enrichir vos lectures et poursuivre votre quête.

"L'art de la simplicité" de Dominique Loreau :

"Simplifier sa vie, c'est l'enrichir, contrairement à ce que prône notre société de consommation. Découvrez un mode de vie zen, directement issu de l'art de vivre japonais, reposant sur le principe du"moinspour plus", appliqué à tous les domaines... Apprenez à manger plus frugal, prenez soin de votre coprs et dons cde votre esprit...se sentir en harmonie avec soi-même et, par conséquent, avec les autres : vivre zen, voici la clé de l'équilibre et du bonheur.

et aussi :
Le magazine Simple Things
"Convaincu que les choses simples sont le sel de la vie, prendre du temps pour soi et apprécier les choses simples de la Vie est source de mille petits bonheurs."





Aucun commentaire