Avec le temps, va, tout s’en va...

Ô temps, suspends ton vol

Pendant des années marcher, 
courir,
relever des défis, se battre, atteindre ses objectifs, 
résister, 
donner le meilleur de soi, être à la hauteur, trouver sa voie.

Etre soi, accomplir, réaliser ses rêves, 
donner, 
grandir, aider à grandir, partager, se démener, rêver,
oser. 

Avoir peur, peur du vide, peur d’
échouer, 
peur de ne pas aimer assez, peur de perdre ceux que l’on aime, 
peur de ne pas être 
aimé.

Aimer, désirer, jouer, rire, 
créer, 
vivre, écrire, écouter, regarder, s’émerveiller, 
vibrer, 
sentir battre son cœur, rencontrer.

Puis un jour s’interroger, douter, 
trébucher, 
se relever, tomber encore, essayer en vain, 
chuter,
tenter encore et encore, et puis soudain,  
s’écrouler.

S’isoler, se soustraire, prendre du recul, 
panser,  
se laisser bercer, écouter, se reposer,
penser, 
ne plus rien dire, laisser dire, laisser faire, 
arrêter.

Attendre, lâcher prise, renoncer, recharger ses batteries, 
accepter, s’écouter, 
ne plus chercher à plaire, 
ne rien faire, 
apprivoiser la lumière.

Avoir le temps, laisser le temps au temps, 
prendre le temps, 
ne plus perdre son temps, 
après la pluie le beau temps, 
un jour viendra le printemps, 
même si avec le temps, va,
tout s’en va...

" pour être heureux dans la vie, il faut simplement laisser venir ce qui vient et laisser partir ce qui s'en va..."

Aucun commentaire