Il vaut mieux boiter sur le bon chemin…



Il y a quelques jours j’ai eu l'intuition que pour aller mieux et guérir il fallait que je me laisse le temps, que je reconnaisse que certaines choses devaient changer dans ma vie, que je devais faire des choix.

Parvenir à la sagesse et à la clarté est un travail de longue haleine qui demande du travail et de la persévérance. B.K.S Iyengar (La Voie de la Paix intérieure) compare cela au travail de la mine. Comme les mineurs des mines de diamants de Golconda, nous devrions peiner, pour séparer le rebut, ce qui est faux, mauvais, de ce qui est beau, vrai, précieux à l'image des diamants qu'ils finissent par extraire au prix de grandes souffrances.

En lisant cela, la lumière ce faisait en moi, signifiant qu'il faut renoncer aux choses qui nous procurent de la contrariété, qui ne sont pas en accord avec nos valeurs ou notre état physique du moment et ne se concentrer que sur ce qui nous fait du bien et nous procure de la Joie. Mais cela au prix d'un long travail, régulier, accompagné pour ma part, par la pratique du yoga.

J'en suis arrivée à la conclusion qu'il fallait de la ténacité et de la persévérance, mais aussi une sacré dose de courage pour admettre qu'il faut parfois renoncer, faire demi-tour, choisir un itinéraire bis tortueux et peu emprunté plutôt qu'une autoroute droite et surchargée. De la persévérance encore et toujours pour continuer sur ce chemin, oser faire des choix parfois à contre courant.

S'il est difficile d'admettre ses erreurs, ses échecs, ne pas le faire est synonyme de continuer d'avancer aveuglément sur la mauvaise route. Or la route de la vie est longue, parsemée d'embûche et loin d'être un long fleuve tranquille ; ce sont des petits pas quotidiens, mais répétés avec régularité et constance qui nous conduisent vers la bonne destination, celle que l'on s'est choisie, avec le Coeur.


"Il vaut mieux boiter sur le bon chemin, plutôt que de courir sur la mauvaise route..." 

Avec le temps, va, tout s’en va...

Ô temps, suspends ton vol

Pendant des années marcher, 
courir,
relever des défis, se battre, atteindre ses objectifs, 
résister, 
donner le meilleur de soi, être à la hauteur, trouver sa voie.

Etre soi, accomplir, réaliser ses rêves, 
donner, 
grandir, aider à grandir, partager, se démener, rêver,
oser. 

Avoir peur, peur du vide, peur d’
échouer, 
peur de ne pas aimer assez, peur de perdre ceux que l’on aime, 
peur de ne pas être 
aimé.

Aimer, désirer, jouer, rire, 
créer, 
vivre, écrire, écouter, regarder, s’émerveiller, 
vibrer, 
sentir battre son cœur, rencontrer.

Puis un jour s’interroger, douter, 
trébucher, 
se relever, tomber encore, essayer en vain, 
chuter,
tenter encore et encore, et puis soudain,  
s’écrouler.

S’isoler, se soustraire, prendre du recul, 
panser,  
se laisser bercer, écouter, se reposer,
penser, 
ne plus rien dire, laisser dire, laisser faire, 
arrêter.

Attendre, lâcher prise, renoncer, recharger ses batteries, 
accepter, s’écouter, 
ne plus chercher à plaire, 
ne rien faire, 
apprivoiser la lumière.

Avoir le temps, laisser le temps au temps, 
prendre le temps, 
ne plus perdre son temps, 
après la pluie le beau temps, 
un jour viendra le printemps, 
même si avec le temps, va,
tout s’en va...

" pour être heureux dans la vie, il faut simplement laisser venir ce qui vient et laisser partir ce qui s'en va..."

enQUÊTE de SENS entre black&white



On se demande parfois si la vie à un sens, et l'on rencontre des gens qui donne un sens à la Vie...

Il y a des jours où l’on avance d’un pas 
Il y a des nuits où l’on recule de deux,
Il y a des jours où le ciel s’assombrit
Il y a des nuits où le soleil brille de mille feux 
Il y a des jours où l’on se demande pour qui
Il y a des nuits où l’on se dit pourquoi pas ?

Il y a des horizons lointains et des murs de prisons


Il y a des jours où la lumière surgit 
Il y a des nuits qui s’enfoncent vers les ténèbres 
Il y a des jours où l’envie vous sourit 
Il y a des nuits où la vie vous trahit
Il y a des jours où tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir 
Il y a des nuits où l’espoir fait vivre 

Il y a des plaisirs purs et des noirs désirs


Il y a des nuits plus belles que les jours,
Il y a des jours où l’on rit, 
Il y a des nuits où l’on pleure,
Il y a des jours avec
Il y a des nuits sans,
Il y a des jours et il y a des nuits,

Ainsi va la vie


Enquête de sens et de vérité sur mon chemin, vous l’aurez compris, il y a des jours avec et des jours sans, des jours Black et des Nuits White, où l’énergie Yin fait place l’énergie Yang et ainsi de suite. Ainsi tourne la roue de la VIE, il y a des jours où j'ai enVIE et des jours où je me demande ce qui me tient en VIE.

Petit clin d'oeil à une marcheuse qui se reconnaîtra... 

Du chaos naissent les étoiles. Charlie Chaplin


Test comparatif bâtons de marche nordique


Vous êtes nombreux en cette rentrée à vous inscrire à un cours de marche nordique. Rapidement séduits, vous aurez envie de vous équiper en bâtons spéciaux marche nordique. Attention de ne pas vous orienter vers des bâtons de randonnée téléscopique qui n'ont rien à voir avec le Nordic Walking. Votre bâton devra être composé d'aux moins 60% de carbone et être équipé d'un gantelet de bonne qualité.
J'ai eu l'occasion de tester plusieurs marques, TSL, Swix One Way, Guidetti, ....Leki. Pour moi la référence est Leki, leader dans son domaine, et à l'origine dans le domaine des bâtons de ski.

J'aurai aimer privilégier une marque française ( TSL ou Guidetti), mais voilà, ils ne font pas le poids en terme de légèreté, résistance de la dragonne, des embouts,... Séduite par le look des bâtons Guidetti ( en bambou) je voulais les adopter, mais la dragonne ne m'a pas convenu. Il semblerait que depuis que cet article a été écrit que de gros progrès aies été faits.

Où trouver des bâtons Leki, car je ne les vends malheureusement pas :  dans les bons magasins de sport et d'équipements de montagne, l'inconvénient c'est qu'ils n'ont pas toujours tous les modèles et toutes les tailles. Sur le net, il existe une boutique spécialisée dans les bâtons de marche nordique, et en plus ils sont super arrangeants,  donc n'hésitez pas à les contacter : La Boutique du Bâton 

Dragonne Guidetti en Velcro, un peu grosse et gênante !


Il y a plus de matière sur les embouts Leki, ils s'usent donc moins vite... ( 10 € la paire d'embouts de remplacement !)

Les Leki sont plus profilés et le système pour détacher la dragonne plus pratique ( bouton rouge )


Ici il faut lever et détacher le gros anneau en métal

La dragonne Guidetti est trop fine et fragile, elle a tenu le choc le temps de 3 sorties !


Marcher ou l'art de la simplicité


La ligne droite n'est pas toujours le chemin le plus facile et le plus simple...

Cette semaine, je pensais écrire un article sur le Bonheur. Sujet maintes fois rebattus ces derniers temps, puisque notre quête à tous n'est-il pas le bonheur ? Mais entre temps, mais revenue à l'esprit cette notion de simplicité découverte il y a quelques années déjà dans le livre "L'art de la simplicité" de Dominique Loreau. Inspirée par mes premiers pas de ce week-end, ma plume virevolte donc entre ces deux notions, bonheur et simplicité, qui finalement sont complémentaires.


"Il n'y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c'est le chemin." Lao Tseu


Marcher serait alors ce qu'il y a de plus simple pour trouver le bonheur ? L'équation n'est pas aussi simpliste que cela, mais une chose est sûre marcher , c'est avancer.

Marcher tout simplement et s'abandonner dans l'instant présent. Lâcher prise, contempler la nature, se laisser bercer par le souffle du vent ou le ressac de la mer, gouter à la joie de l'ascension d'un sommet, n'y a t'il pas de bonheur plus simple ?


La blancheur immaculée de l'hiver, symbole de pureté et de simplicité
Ce week-end, après un mois d'hibernation, de ressourcement, je me suis sentie la force de refaire mes premiers pas dans la neige. Mes bâtons remplacés par des béquilles, j'ai surmonté ma peur de tomber, repoussé mes limites pour avancer dans la blancheur et la froideur de l'hiver.

En marchant, je me disais qu'il n'y avait pas de sensation plus douce et plus agréable que de marcher sur ce tapis velouté. L'agressivité des cailloux qui recouvrent d'ordinaire les chemins avait laissé la place à une ouate délicate prête à accueillir mes pas avec bienveillance.

L'air frais et purifiant emplissait mes poumons, mon regard se tournait vers cette nature immaculée et lumineuse, quelques aboiements de chiens venaient troubler la quiétude de l'instant. Qu'importe, mes sens en éveil, je goutais avec délice ces plaisirs simples et cette symbolique renaissance.

"La vie, c'est comme une bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre." Albert Einstein

La nature m'offrait simplement et sans artifices sa source d'inspiration, sans cesse renouvelée. Je l'appréciais avec une joie et un bonheur immense. Source de créativité inépuisable, elle m'invitait à laisser vagabonder mon corps, mon coeur et mon esprit pour donner vie à de nouvelles envies, de nouveaux projets, de mille petits bonheur à partager. Marcher à nouveau, tout simplement, avancer pas à pas, pour retrouver une sensation de bien être et d'équilibre, vitale à mon corps et mon esprit.



La simplicité, une invitation à ralentir
Mon accident de JeNous m'invitait à ralentir, à me poser, à ouvrir les yeux et écouter mon coeur, à regarder le monde sous un autre angle, à explorer de nouveaux horizons et m'ouvrir à mon voyage intérieur, à me plonger ou replonger dans quelques lectures.

Slow down, décroissance, gagner moins pour dépenser moins, autant de notions qui prennent plus en plus d'importance dans notre monde qui va trop vite. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir ralentir. Alors si c'est aussi votre cas, et si vous voulez allez doucement mais sûrement sur ce chemin bienveillant de la simplicité, je vous invite à enrichir vos lectures et poursuivre votre quête.

"L'art de la simplicité" de Dominique Loreau :

"Simplifier sa vie, c'est l'enrichir, contrairement à ce que prône notre société de consommation. Découvrez un mode de vie zen, directement issu de l'art de vivre japonais, reposant sur le principe du"moinspour plus", appliqué à tous les domaines... Apprenez à manger plus frugal, prenez soin de votre coprs et dons cde votre esprit...se sentir en harmonie avec soi-même et, par conséquent, avec les autres : vivre zen, voici la clé de l'équilibre et du bonheur.

et aussi :
Le magazine Simple Things
"Convaincu que les choses simples sont le sel de la vie, prendre du temps pour soi et apprécier les choses simples de la Vie est source de mille petits bonheurs."