Bonjour l'hiver ! le chemin de Compostelle sous la neige...

Bienvenue, entrez dans l'hiver
On aurait pu chausser les raquettes, tant la neige était profonde ce samedi du côté du Mont-Sion ! Les premières chutes de neige de cet hiver précoce n'allaient pourtant pas nous arrêter en si bon chemin. 

Le chemin de Compostelle, bien enneigé !

Nous n'étions que trois courageux à nous être donné rendez-vous ce matin du 23 novembre à la fraîche. Certaines avaient préféré rester sous la couette (elles se reconnaitront !) mais pour préparer les deux échéances à venir (Foulées automnales et course de l'escalade ) je m'étaient dit que rien ne m'arrêterait. 

La montée vers la Chartreuse de Pomier

Bien m'en a pris, car oui, il faut une certaine dose de courage et de motivation pour abandonner la chaleur de son lit et se lancer dans la bise polaire du Mont-Sion dès 9 heures du matin. Mais l'hiver est à nos portes, il ne nous arrête pas pour aller skier ou faire des balades en raquette. Donc mieux vaut s'entraîner, bâtons à la main, gants, bonnets et grosses chaussettes de rigueur pour se protéger. 
A peine 5 minutes de marche active, et le froid se fait oublier. Respirer cette fraicheur, s'aérer les idées, sentir ses muscles se dénouer, procure un bien-être rapidement supérieur aux premières impressions d'inconfort et de difficulté.

L'allée des Chartreux 
Ce rendez-vous matinal avec la douceur de dame nature qui a revêtu son beau manteau blanc est un bonheur sans pareil. Malgré le froid piquant, la forêt de hêtres de l'allée des Chartreux nous ouvre ses bras accueillants et rassurants. La bise se fait oublier dans la quiétude de la clairière ou le pèlerin a trouvé refuge. J'aime cet endroit serein, ressourçant, et le faire partager à mes deux marcheurs de ce jour fut un grand plaisir.

Le pèlerin de Jo Brand, sous la neige
Après la douceur de cette halte, nous partions à l'assaut de la montée sur le chemins de Compostelle en direction du Mont-Sion. Le vent soufflant en tempête nous accueillait à Saint-Blaise et nous faisait hâter le pas, pressés cette fois de regagner un abris chaleureux. 

Un petit salut aux rennes du hameau du Père Noël, qui eux étaient ravis de se retrouver sous la neige, avant de rentrer, heureux et pas peu fiers de cette belle aventure vraiment nordique. Bravo Emilie et Jean-Pierre pour vos efforts et votre motivation. A bientôt sur les chemins. 


Aucun commentaire