Un petit cadeau de Noël sur les chemins...

"Sur la route".... 

marcher droit, prendre le chemin le plus court, changer de direction, 
se tromper de chemin, hésiter entre celui qui part à gauche ou celui qui va à droite, 
se perdre puis revenir sur ses pas... 
j'ai souvent cherché ma voie, 
j'ai avancé sans vraiment savoir où mon chemin me mènerai, 
j'ai toujours su que j'arriverai quelque part, 
malgré mes peurs, malgré mes doutes, 
puis un jour j'ai rencontré une boussole, puis un guide... 
le chemin n'est pas le moyen de nous conduire vers un but, 
mais une route à suivre, avec ses accidents, ses obstacles, 
ses ralentissements et ses accélérations, ses surprises, ses rencontres, 
les bonnes et les mauvaises, 
la beauté des paysages que l'on traverse, 
les tempêtes et les rayons de soleil,
la pluie avant l'arc en ciel....
il en est ainsi tout au long de la vie...

Les chemins et la marche m'ont souvent inspirer des images, 
mais aussi des réflexions,
la marche est une progression, une contemplation
je vous en offre ici quelques unes,
à partager, si vous aimer...

Je vous souhaite à tous de belles fêtes, un merveilleux Noël, 
et au plaisir de vous rencontrer sur les chemins du bonheur en 2014.















De l'ombre à la lumière.... un week-end entre Escalade à Genève et évasion au sommet du Salève


Ce week-end se tenait la 36ème Course de l'Escalade à Genève. Pour moi, la 5ème participation à l'épreuve de Nordic Walking de la mythique course, qui attire chaque année un peu plus de monde. Cette année, nous étions 4000 bipèdes à prendre le départ, avec ou sans bâtons. Deux fois plus qu'il y a deux ans. Un succès Formidable, renforcé par un horaire déplacé au vendredi soir en ouverture des festivités depuis 2012, au lieu du samedi matin, aux aurores, comme ce fut le cas lors des premières éditions.

Pour moi c'était une première, dans sa forme. Pour la première fois, mes collègues de l'ASJ74 avaient été remplacées par des supporters plus chers à mon coeur, à savoir les hommes de ma vie.
Je n'était plus seule parmi la foule. Pour la première fois au lieu d'encourager et de motiver les autres, c'est moi que l'on était venue encourager et motiver... Get Lucky...



J'abordais donc cette course avec une grosse motivation, l'envie de me dépasser et de faire bien mieux que les autres années. Préparation physique et mentale, alimentation en conséquence, playlist dans les oreilles (ça aussi c'était une première), dossard bien installé, en bonne place sur la ligne de départ, je ne laissais rien au hasard. Inch'Allah !

20h25, nous partons 25 minutes après les marcheurs. Pourquoi, les nordic partent après ? Nul ne sait, mais les organisateurs auraient prévu de faire autrement l'année prochaine, dixit le speaker ! Bref, lancés à vive allure, les nordics ne sont pas là pour faire une petite balade nocturne en famille mais une performance sportive. Certains sont affutés, très motivés, d'anciens coureurs à pied reconvertis, et même si il n'y a pas de podium, faire un chrono et finir en tête est leur objectif. Petite pensée et salut à mes amis amateurs de chrono, Nathalie Berron et Isabelle Ansel,  Gérard Marty et Pascal Delobel...


Le Vent nous Portera et à peine 30 minutes plus tard, au 4ème kilomètre environ, nous rattrapons les derniers marcheurs. Certains promènent leur chien, leur bébé, d'autres fument une cigarette... Les nordics essaient de se frayer un chemin, le sentier se rétrécit à l'extrême le long de l'Arve. Dans la nuit, peu de marcheurs ont des lampes frontales, la progression est ralentie voir dangereuse. J'essaie de me frayer un chemin...

Plus loin, les lumières de la villes et la musique des guggen nous accueillent, nous retrouvons les grosses artères où nous devons slalomer entre les voitures et les bus qui ont la priorité. Des agents de circulation tentent de les arrêter mais pour certains, pas question de laisser passer les marcheurs ! Dans la rue, une ambiance du tonnerre, dans mes oreilles, la musique rugit. Je fonce Droit dans le soleil, je m'enflamme, mes jambes semblent voler, il ne reste plus que quelques dizaines de mètres avant de passer la ligne d'arrivée.


Malgré les embuches, malgré les obstacles, dans la vie, comme sur une course, l'envie de se dépasser, de relever le challenge, de croire en ses rêves m'emportent et me transportent. Je suis A ma Place.
Je me demande encore parfois si j'ai fait le bon choix, marcher avec les autres ou marcher cette fois seule, ou presque, avec l'envie cette fois de savourer une petite victoire bien à moi, rien qu'à moi...
Plus que quelques mètres...je relève la tête, ils sont là, ils m'attendent, m'aident à pousser sur les bâtons, encore un peu plus vite, encore un peu plus loin.. La Tête Haute, le sourire aux lèvres, je passe la ligne d'arrivée en 1h11 (8,8km / classée 90 sur 800) et je leur dédie cette course. A mes fils, à mon mari, à tous ceux qui croient en moi et qui m'encouragent à courir mes rêves...



De l'ombre à la lumière, le sport est encore et toujours une belle leçon de vie... En musique et en marchant, on apprend chaque jour un peu plus sur soit même, sur le sens à donner à notre existence...
Pour terminer ce week-end de la plus belle manière, nous avons été tutoyer les sommets du Salève avec vue imprenable sur le mont-Blanc pour une petite récup de 8km en famille. Et là, hasard de la vie et des rencontres, Comme une Evidence, notre chemin à croisé celui d'amis ! Elle est pas Bella la Vie







Bonjour l'hiver ! le chemin de Compostelle sous la neige...

Bienvenue, entrez dans l'hiver
On aurait pu chausser les raquettes, tant la neige était profonde ce samedi du côté du Mont-Sion ! Les premières chutes de neige de cet hiver précoce n'allaient pourtant pas nous arrêter en si bon chemin. 

Le chemin de Compostelle, bien enneigé !

Nous n'étions que trois courageux à nous être donné rendez-vous ce matin du 23 novembre à la fraîche. Certaines avaient préféré rester sous la couette (elles se reconnaitront !) mais pour préparer les deux échéances à venir (Foulées automnales et course de l'escalade ) je m'étaient dit que rien ne m'arrêterait. 

La montée vers la Chartreuse de Pomier

Bien m'en a pris, car oui, il faut une certaine dose de courage et de motivation pour abandonner la chaleur de son lit et se lancer dans la bise polaire du Mont-Sion dès 9 heures du matin. Mais l'hiver est à nos portes, il ne nous arrête pas pour aller skier ou faire des balades en raquette. Donc mieux vaut s'entraîner, bâtons à la main, gants, bonnets et grosses chaussettes de rigueur pour se protéger. 
A peine 5 minutes de marche active, et le froid se fait oublier. Respirer cette fraicheur, s'aérer les idées, sentir ses muscles se dénouer, procure un bien-être rapidement supérieur aux premières impressions d'inconfort et de difficulté.

L'allée des Chartreux 
Ce rendez-vous matinal avec la douceur de dame nature qui a revêtu son beau manteau blanc est un bonheur sans pareil. Malgré le froid piquant, la forêt de hêtres de l'allée des Chartreux nous ouvre ses bras accueillants et rassurants. La bise se fait oublier dans la quiétude de la clairière ou le pèlerin a trouvé refuge. J'aime cet endroit serein, ressourçant, et le faire partager à mes deux marcheurs de ce jour fut un grand plaisir.

Le pèlerin de Jo Brand, sous la neige
Après la douceur de cette halte, nous partions à l'assaut de la montée sur le chemins de Compostelle en direction du Mont-Sion. Le vent soufflant en tempête nous accueillait à Saint-Blaise et nous faisait hâter le pas, pressés cette fois de regagner un abris chaleureux. 

Un petit salut aux rennes du hameau du Père Noël, qui eux étaient ravis de se retrouver sous la neige, avant de rentrer, heureux et pas peu fiers de cette belle aventure vraiment nordique. Bravo Emilie et Jean-Pierre pour vos efforts et votre motivation. A bientôt sur les chemins. 


En automne, recharge tes batteries !



C'est une saison à la fois magnifique par ses couleurs, mais également pleine de mélancolie.
Les couleurs flamboient et les sous-bois nous invitent à quelques balades nordiques, tandis que les journées raccourcissent et la pluie noie les chemins, les rendant difficilement praticables. Le vent souffle  parfois en tempête, et le marcheur nordique hésite parfois à sortir ses bâtons.

Couleurs d'automne au Salève

Après plusieurs belles journées et sorties au cours d'un été indien tardif, c'est avec regret que j'ai du reporter à des jours plus cléments, la sortie prévue dans les vignobles de Lavaux, tant les pronostics de Monsieur Météo étaient pessimistes. Finalement, après une nuit au cours de laquelle j'ai cru me noyer, tant la pluie fracassa les Velux de ma chambre, c'est une journée mi-figue mi-raisin qui s'écoulait, me faisant presque regretter cette décision.

Bois de Steinbach - prsè de la Mine Saint-Nicolas (68)


Dans le même temps, les premiers frimas ne m'ayant pas épargnée, je profitais de cette journée pour recharger au chaud mes batteries. Mais, voilà des fourmis dans les jambes et dans les bâtons me démangeais et je regrettais d'avoir renoncé à cette aventure longuement préparées. Ni une, ni deux, rien de mieux que de ce fixer de nouveaux objectifs pour rebondir et se motiver !

Rendez-vous était pris, avec deux courses nordiques qui se tiendront en cette fin d'automne chez nos amis Suisses :

Samedi 30 novembre : Les Foulées Automnales de Meyrin - 9 et 14 km

Vendredi 6 Décembre : 36ème Course de l’Escalade à Genève en nocturne - 8km 




Lavaux Nordic - dimanche 03 novembre 2013

Vignoble en terrasses de Lavaux

 Lutry à St-Saphorin, 12 km à travers le vignoble de Lavaux, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco.
Dégustation de vins au Domaine Chappuis à Rivaz


L’automne est la saison idéale pour découvrir le magnifique vignoble de Lavaux et ses vins réputés.

Départ : 9h30 de Lutry ( covoiturage pour y aller), arrivée à Rivaz vers 12h pour dégustation de 4 crus dans le caveau, où nous disposerons ensuite d’un carnotzet ou du jardin pour repas tiré du sac. 
Retour à pied possible par bord du lac ( 9km) ou en train depuis Rivaz - St-Saphorin, vers 16h – (prévoir 6chf pour le retour en train)

Tarif : 19 € /24 chf pour les membres MNG ou 22 € /28 chf pour les non-membres –
confirmation pour le 25 octobre SVP

Infos : contact@marche-nordique74.com

Collection Marche-Nordique74.com - 2013-2014


Après des mois de gestations, d'hésitations, de recherches de modèles et de coloris, de croquis pour le logo, de design, de tests,....voici enfin la première collection de vêtements aux couleurs de l'association "Marche Nordique en Genevois. 

Blouson Softshell Icepeak

Elle est composée de tee-shirts, un modèle femme et un modèle homme et un vêtement de pluie, coupe vent (softshell de marque Icepeak). Les tee-shirts femme se déclinent en turquoise et pink, et le modèle homme en red. 

Modèle femme Pink
Modèle femme turquoise

Modèle Homme Red

Les tee-shirts sont produit par un fabriquant français Noralpes et commercialisés par Garidis à La Balme de Sillingy. ( un distributeur que je vous recommande qui propose une large gamme de vêtements de montagne, ski, loisirs).

Noralpes - French Alpine Function
Les tee-shirts sont offerts aux adhérents des cours de marche nordique. Ils peuvent également être commandés auprès de l'association, au tarif de 15€ TTC. 






En marche nordique sur les Teppes de la Repentance.

Teppes de la Repentance
Allier activité physique et découverte de la nature, voici l’une des spécificités proposées par l’association Marche Nordique en Genevois. 

Pour cette rentrée, en plus des cours hebdomadaires le mardi soir, l’association propose des sorties thématiques le samedi matin pour découvrir la région. Les beaux jours du mois de septembre conduiront les marcheurs nordiques sur les Teppes de la Repentance ou sur les rives du Rhône jusqu’au barrage de Verbois.

Berges du Rhône
La marche nordique offre de nombreux avantages. Elle permet d’entretenir son corps et son cœur, se muscler en douceur, travailler son souffle, faire face aux problèmes de dos, tout en s’oxygénant et en appréciant les paysages et la beauté de la nature. Plus dynamique que la marche, puisque la technique consiste à synchroniser le mouvement naturel de la marche et du balancement des bras avec la propulsion de bâtons en carbone, elle sollicite 90 % des muscles du corps.


Activités aux mille et un bienfaits, la marche nordique ou nordic walking est un sport nature, simple et accessible à tous, en toutes saisons et en tous lieux qui peut prendre différents aspects selon l’intensité, la durée, la longueur ou le dénivelé du parcours.
Qui veut aller loin ménage sa monture, et pour aller vite, rien ne sert de courir, mieux vaut partir à point. Alors si vous aussi vous avez pris des bonnes résolutions pour cette rentrée, pourquoi ne pas vous essayer à la marche nordique.

Agenda :
Cours le mardi soir, de 18h30 à 20h.
Samedi 14 septembre de 9h - 11h30 : Les Teppes de la repentance à Malagny- 8 km
Samedi 21 septembre de 9h - 12h30 : La Plaine - Barrage de Verbois - 10 km

Barrage de Verbois

D'Argentière à Moiry, l'été au pied des glaciers

Lac et glacier de Moiry
L'été est l'occasion de faire des belles balades en montagne, dans notre merveilleuse région entre Salève, Jura et Alpes... Bien sûr je ne me sépare jamais de mes bâtons de marche nordique.

On me pose souvent la question : bâtons ou pas en montagne ? Bien sûr, sur certains passages escarpés les bâtons peuvent devenir superflus, voir gênants et encombrants pour gravir des passages rocheux ou vertigineux. Pour cela, il existe des bâtons télescopiques qui peuvent s'avérer très utiles.
D'ailleurs Leki vient de sortir un nouveau modèle ultra léger et ultra-maniable 100% carbone. (Vu au salon de la marche nordique à l'EuroNordic Walk et commercialisé par www.danslapente.com, distributeur régional basé à Voiron)

Des chemins faciles aux...
Cependant, 80% du temps, les bâtons sont bien utiles pour soulager le dos du poids du sac à dos, ainsi que le poids sur les jambes. Par ailleurs le mouvement de saisi-lâcher de la poignée va activer la pompe cardiaque et favoriser la circulation sanguine, évitant ainsi les "doigts qui gonflent".

passages plus techniques


Dans les montées, la propulsion des bâtons facilite la progression, ainsi que sur des passages enneigés, et dans les descentes ou les pierriers, ils permettent de stabiliser et sécuriser la marche.

Sentier sur névé de neige.
Deux rando'nordic pour contempler la beauté de la nature
L'été étant particulièrement généreux cette année, nous avons eu la chance de partir en randonnée à deux reprises au pied de deux merveilleux glaciers des Alpes.
Ciel bleu, soleil au zénith, glaciers impressionnants, vues à couper le souffle, délicates fleurs de montagnes, entre 2000 et 3000 mètres d'altitude, après la froide blancheur de l'hiver, la haute-montagne dévoile l'été un nouveau visage souriant et une palette de couleurs uniques.

glacier d'Argentière
Du CosmoJazz au pied du glacier d'Argentière au dessus de Chamonix, à la cabane de Moiry (que je vous recommande chaudement) suspendue au dessus du glacier, dans le val d'Anniviers au dessus de Grimentz (Valais, Suisse), j'ai découvert des itinéraires magiques, mais également sportifs et exigeants.

La cabane de Moiry, entre passé ... 
et futur. 
Bonnes chaussures, casquette, crème solaire et plusieurs litres d'eau, ainsi que des vêtements chauds dans son sac sont indispensables quand on s'aventure au dessus de 1500 mètres d'altitude.
Sur ces itinéraires, il m'est arrivé de croiser des touristes en tong et torse nu comme ils vont à la plage !

Un merveilleux bouquet pour le yeux et l'appareil photo. 
La nature s'admire, se respecte et doit être protégée, je rappelle qu'aucune fleur de montagne ne doit être cueillie et ramenée à la maison. Seules les images vous rappelleront ces souvenirs et ces moments de plénitude à contempler Dame nature.

Pour toutes les admirer, le blog d'une passionnée de fleurs de montagne qui les a répertoriées : http://fleursanniviers.over-blog.com/
Une appli sur Iphone "fleur des Alpes"