Pourquoi la marche nordique est un bon sport pour les jeunes, de 7 à 77 ans... ?



Je garde un souvenir douloureux du sport pendant mes années collège-lycée. A l'âge où le corps (et l'esprit) subit des bouleversements importants,  je n'avais pas forcément un physique d'athlète ou de gymnaste (pas plus aujourd'hui d'ailleurs !). Par contre on m'imposait de sauter par dessus un cheval d'arçon, en hauteur en Fosbury ou courir  8 tours de stade en 20 minutes. Je n'y suis jamais arrivée et cela m'a traumatisé pendant des années. La course à pied était synonyme de souffrances, de point de côté, de douleurs que je n'arrivais pas à maîtriser malgré la meilleure volonté du monde. Je me suis même levée à 6h30 pour courir 20 minutes avant de partir au lycée... Rien à faire, j'ai fini par renoncer à tout sport entre 18 et 25 ans. Il ne me restait que la marche, je n'avais pas de voiture, pour me rendre à l'école ou au travail. 
Plus tard, ayant décidé de reprendre mon corps, et ma santé en main, je me suis lancée à fond dans le fitness, step, hi-lo, cardio-training, muscu, body combat,.... jusqu'à ce que mon corps, surtout mes genoux disent STOP.

Si je vous raconte tout cela, c'est que lundi, j'ai donné mon premier cours de marche nordique à des jeunes de 13 ans.... et je me suis revue, il y a quelques années en arrière.

A cet âge, l'approche, la culture sportive, le niveau sportif, la différence physique (certains font 1m50, d'autres 1m75) sont grands, voir énormes. Les envies, les aspirations, les motivations également.
Quand vous êtes face à 28 jeunes, il y a autant de personnalités et de potentiels différents, des filles et des garçons, des sportifs ou non. Essayez de les faire courir tous ensemble, au bout de 5 minutes, il y en a qui seront 500 mètres devant, alors que d'autres seront déjà essoufflés, attendant la fin du cours avec impatience. Sans compter le nombre qui se feront excuser et dispenser de sport à la première occasion.
Initiation Marche Nordique pour les jeunes du collège Rimbaud de Saint-Julien en Genevois

En réfléchissant dans les jours qui ont suivi, et en repensant à la réaction des jeunes que j'avais initié à la marche nordique, j'ai remarqué qu'ils avaient acquis avec aisance la synchronisation bras-jambes en opposition. Ils avaient rapidement compris l'intérêt des bâtons, qui en plus de leur occuper intelligemment les mains, leur faisaient travailler les bras et les propulsaient en avant,  leur faisant gagner de la vitesse.

Ils avaient parcouru 4,5 km en moins d'une heure, avec le sourire, en pouvant discuter avec les copains et les copines, admirer le paysage, les canards sur les bords de l'Aire, s'aérer la tête et se détendre, dans un emploi du temps plutôt stressant. Ils avaient réalisé un effort physique d'endurance sans s'en rendre compte, tout en s'entraînant pour de futures sorties hivernales en raquette ou ski de fond.

Je me dis que finalement, instaurer une sortie hebdomadaire en marche nordique, à un moment ou un autre dans un cursus scolaire serait certainement une excellente chose. Inviter les jeunes à pratiquer une activité sportive non contraignante, tout en étant en contact avec la nature ( chose qui se perd de nos jours me semble t'il ?) est certainement plus bénéfique que de passer en boucle pendant les pubs TV pour des gâteaux et sodas, des messages de prévention "manger, bouger... mangez au moins 5 fruits et légumes par jour,...".

Avis aux organismes, sécu, assurances santé,.... je pense qu'il serait mieux d'investir l'argent dans des cours de marche nordique et du personnel d'encadrement plutôt que des campagnes de pub onéreuses et ...j'ose le dire...inutiles ? Bon aller j'arrête de rêver !

Les jeunes, encore bravo, et au plaisir de vous emmener bientôt par-courir en marchant, 8,5 km sur les Teppes de la Repentance.





Ma 1ère course en Alsace...

Ce dimanche était un grand jour.... nous avions planifié ce petit séjour en Alsace, pour plusieurs bonnes raisons : rendre visite à toute la famille et surtout notre petit neveu tout juste âgé d'un mois, visiter notre Alsace natale sous ses plus belles couleurs automnales, déguster une bonne choucroute et accessoirement, caser au milieu d'un week-end bien rempli, une petite course Nordique !

La 23ème course d'Ottrott

A 9 heures, j'étais sur place, impatiente de m'inscrire et retirer mon dossard. J'en ai profité pour saluer un cousin qui prenait le départ du 10 km.
Malheureusement, un épais brouillard nous laissait à peine deviner les crêtes alsaciennes. Les vignes quant à elles, brillaient de leur parure rouge et or.
Rejointe par ma soeur pour sa première à pied, elle était déjà venue à Ottrott pour une course en VTT, j'ai eu le plaisir de croiser et saluer Jean-Pierre, sociétaire du club d'Obernai et auteur du blog : Nordic Walking Piémont.

et des photos :


On est synchro avec ma sister, lui manque juste les bâton !

Départ avec les marcheurs d'Obernai...

Départ était donné à 10h15 à une centaine de Nordic Walker, pour un parcours sans grande difficulté de 8,5km dans le beau vignoble alsacien. Belle ambiance, belle organisation, température idéale, avec un seul petit regret, ne pas avoir réalisé l'ascension, ni aperçu le Château d'Otrott. C'est prévu, je reviendrai l'année prochaine pour le voir et revoir mes amis alsaciens. Merci pour l'accueil et l'esprit sportif comme les Alsaciens savent le faire !




J'ai même été interviewée par la TV locale, TV Ottrott ! Je vous ferai part des images dès que je les aurait vues.
Les coureurs du club de Rosheim

Plus de photos, infos et même hymne Nordic Alsaciens sur le Blog de  Nordic Walking Piémont.


Une nouvelle étape sur les Chemins de Compostelle

Chacun trouve ce qu'il veut bien y trouver sur les Chemins de Compostelle...

On ne marche pas par hasard, sans but ou sans raison sur les Chemins de Compostelle.
Lorsque j'avais organisé le week-end Compostelle en octobre 2011, entre Minzier et Chanaz, c'était en lien avec le nouveau chemin que j'avais pris dans ma vie professionnelle, journalistique et sportive.
Depuis quelques temps, je m'interrogeais sur le sens de la vie, le sens à donner à ma vie. La marche nordique, découverte en 2009, m'avait permis de répondre à pas mal de question.
Faire un jour les chemins de Compostelle était un rêve, une évidence, un idéal. Le contact avec la nature, avec soi, avec les autres au travers d'une marche, d'une démarche spirituelle ou non, voilà ce que représente pour moi Compostelle.
En devenant coach marche nordique, mon premier souhait a été de vous faire partager ce rêve, cette expérience. Elle fut très forte, instructive, "grandissante". Sur les chemins de Compostelle,  j' ai aussi rencontré des amies. Nathalie Berron, notamment, elle aussi coach sportive. Depuis, nos routes se croisent de temps à autre, pour des moments toujours intenses, sportifs et conviviaux.
Cette année, c'est elle qui a repris le flambeau en organisant une rando nordique sur la portion Beaumont-Minzier, ce dimanche 15 octobre. Je l'en remercie chaleureusement.
Ce fut parfait, son sourire, son dynamisme, son sens du détail et de l'organisation, ses talents de coach mais aussi de cuisinière ont fait merveille. Les 19km parcouru en moins de 4 heures nous ont paru une petite promenade de santé fort agréable ! A refaire sans modération. Un grand merci et bravo à tous les participants.

...la Chartreuse de Pomier...
...des paysages somptueux...
...le Père Noël....

...des champignons...

... et même des jolies filles !

et bien plus encore :

Ekiden des 4 hameaux : l'esprit d'équipe

Une fois n'est pas coutume, au lieu d'accompagner mes marcheuses sur une course, je suis restée derrière l'objectif, la faute à une grosse douleur au dos que j'espère passagère.

Quelle joie de pouvoir immortaliser votre motivation malgré la pluie, votre bonheur de marcher, vos efforts et votre engagement. Françoise et Evelyne, après avoir donné un coup de main à l'organisation en temps que bénévoles, ont saisi leurs bâtons avec l'envie de profiter du parcours, avant de retourner à la distribution du ravitaillement. Bravo les Marcheuses de l'ASJ 74 Isa, Myriam et Yolaine pour avoir parcouru les 7,7 km en 1h10 !










Avec Patrick Vukicevic, président de l'ASJ74 et Dorine Besson, présidente de l'OMS, toujurs présents.



Balades automnales

L'automne, quand il fait beau je précise, et cette année nous ne sommes pas forcément gâtés est une saison merveilleuse pour la marche nordique.

Couleurs chatoyantes, couchés de soleils, lumières pures sont sources d'émerveillement et ressourcement. Parfois nous croisons des chevaux, un âne, des cochons ou des vaches, des rapaces ou gibiers. La nature est à portée de bâtons, sachons l'admirer et la respecter.

Que ce soit le matin, avec mes cours du mardi et du jeudi ou le soir, lundi et mardi, nous sillonnons la campagne genevoise, de Malagny à Soral, des bords de la Laire ou bords de l'Aire. C'est pour moi un grand bonheur de vous les faire partager et découvrir.
Ce samedi matin, le soleil était au rendez-vous pour la première sortie de 7,5 km que je vous avais concocté, sous la "marque" Marche Nordique en Genevois. Vous étiez sept, et j'espère qu'entre vergers et pommes, entre Rhône et Ecuries de Vulbens vous avez apprécié cette balade vivifiante et en même temps gourmande...
Merci à vous et à bientôt sur les chemins...











Plus de photos sur la page Facebook :