Vedette curseur

Wwoofing et ressourcement à l'écocentre de Laboule



Cette année, je n'avais pas envie ni besoin de vacances comme les autres. Lézarder sur une plage ou visiter des hauts lieu touristiques ne correspondait pas à mes aspirations du moment.

En quête de sens, d'authenticité et d'éco-vie, de nature sauvage et de partage, j'avais entendu parler du Wwoofing l'année et passée. Et je ne sais pas pourquoi, mais ma petite voix me poussait à tenter l'expérience à la découverte d'un retour à la terre façon Fatal Picards et d'un mode de vie Slow dans le style néo Hippies.

Alors on est pas biens avec nos clapiers à lapins,
Les toilettes à compost, l'eau de pluie pour le bain?
Si nos amis nous voyaient ils n'en reviendraient pas,
D'ailleurs si ils venaient ils ne reviendraient pas.
Tout ce qui pousse ici est un vrai don de Dieu,
Les ronces, les orties, les champignons vénéneux.
On s'est même installé une petite distillerie,
La gnôle de châtaigne ça vaut tous les smoothies.
Le premier voisin est à 25km,
Le premier village est à 35km,
Le premier magasin bio est à 120km,
La seule maternité a fermé.





Inscrite sur le site Wwoof France, je prospectais mi-juillet (un peu tardivement ! ) en direction de la Drôme et de l'Ardèche (deux régions hautement écolo qui m'attirent fortement) , à la recherche du lieu idéal qui voudrait bien m'accueillir pour ma première expérience Wwoofing.

Qu'est ce que le Wwoofing ?

Le wwoofing est né en Angleterre dans les années 70. Derrière l’acronyme Wwoof, à l'origine il fallait comprendre « Working weekends on organic farms » (week-ends de travail dans des fermes bio). Aujourd’hui, le concept a évolué et Wwoof signifie « World wide opportunities on organic farms » (offres d’emploi mondiales dans les fermes bio).

Le wwoofing repose sur l’échange. Les hôtes (près de 1700 Fermes Biologiques en France) offrent la nourriture, l'hébergement en échange d'une assistance en maraîchage, jardinage ou tout autre travail agricole (environ 4-5 heures par jours). Le wwoofing exclut tout échange monétaire et propose justement un modèle alternatif. Cela demande au wwoofer de s’investir et à l’hôte de partager son savoir-faire. Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un travail.

Le wwoofing est ouvert à tout le monde, quelque soit l’âge ou la nationalité.  Comme l’indique la charte de Wwoof France, l’un des objectifs est de « permettre à des non-initiés d’avoir une première expérience dans le domaine de l’agriculture biologique et de l’éco-construction ».  L’essentiel : avoir envie d’apprendre et être sensible à la protection de l’environnement puisque vous partagerez le quotidien de fermiers bio ou de personnes ayant un rapport privilégié avec la nature.

Les hôtes ont des profils extrêmement variés.  Tous ont en commun les principes de l’agriculture biologique. De l'exploitation agricole à des particuliers proposant d’accueillir des wwoofers pour participer à leur chantier d’éco-construction, l’entretien de leur potager ou de leur jardin, les hôtes ont en commun l'envie de faire découvrir leur mode de vie, leur savoir-faire et leur région. Pour des fermiers qui vivent dans des régions reculées et n’ont pas souvent l’opportunité de voyager, le wwoofing est l’occasion de rencontrer des personnes du monde entier.

L'Ecocentre de Laboule en Ardèche
Le jardin en permaculture de Florence

Ma première expérience à l'écocentre de Laboule


La vie fait bien les choses, puisqu'elle m'a envoyée dans le lieu dont j'avais besoin pour expérimenter de la plus belle manière toutes les valuers que j'avais imaginées dans le Wwoofing et le retour à la nature et à la simplicité.

J'ai une immense gratitude pour la Vie qui m' offert cette merveilleuse expérience et pour Florence et Stéphane Chovet, un couple de parisiens (pas comme ceux que je connaissais jusqu'à présent ;-) iniateurs de l'Ecocentre.

“Eco” fait référence à l’écologie et à la sobriété heureuse et “centre” en référence au cœur, nous présente le site internet de l'Ecocentre.
L’Ecocentre de Laboule est un projet pour mieux vivre avec soi, avec les autres et avec le monde qui nous entoure. C’est aussi un centre qui donne sens, par une certaine gestion de l’espace et une façon de vivre le temps pour “voir ce qui est invisible aux yeux”, contribuer ainsi à plus de sagesse et de convivialité. Inspiré de lieux comme le Vieil Audon  ou la ferme des Amanins, l’Ecocentre de Laboule est un projet de vie, une aventure à construire dans le temps et pour les temps à venir. Autant vous dire, que cette philosophie me convient à parfaitement !

S’appuyant sur les compétences des deux fondateurs, Stéphane, enseignants d’arts martiaux et d’arts énergétiques, accompagnateur de sorties nature et d’action d’entraide, et Florence musicienne, le centre propose des activités en rapport avec leur savoir faire : Qi gong, Taï Chi Chuan, Arts martiaux chinois, Yoga, méditation, randonnées nature, ...





Un break ressourçant dans le Parc naturel des Monts d'Ardèche


Laboule est un petit village d'artiste logé au coeur du Parc naturel des Monts d'Ardèche qui compte 140 d'habitants à l'année. Entourée de châtaignés et de sources, les maisons de pierre situé sur offrent une vue imprenable et dégagée sur les sommets environnants. Hormis les vols disgracieux de quelques avions de chasse, le silence est d'or dans cette nature préservée, encore sauvage et authentique.

J'y étais allée dans le but de me retrouver, me ressourcer et me rapprocher de mon Coeur et de ma Vérité. Quel cadeau, car tant le cadre naturel pur et harmonieux que la maison hautement énergétique et les magnifiques personnes que j'allais y rencontrer allaient m'y aider.

Pendant quinze jours j'ai pu choisir de ne faire que ce qui me faisait du bien et me rendait heureuse, écoutant mes envies et besoins à chaque instant. Carpe Diem ! "De qui ne se fait pas aujourd'hui sera fait demain" telle est la philosophie de Stéphane et Florence "Faisons confiance à la vie et aux énergies de l'Univers." Bien sûr, il ne s'agit pas de s'asseoir sur une chaise et d'attendre que les choses se fassent. Mais d'agir en son âme et conscience à faire ce qui est le meilleur pour nous, les autres et notre environnement.

Bienvenue dans une nature sauvage et préservée




Alors voici de quoi mes journées se composaient : pratique mon yoga le matin au réveil, partager un cours de Gi Gong de Stéphane, cueillir des légumes et des herbes aromatiques dans le jardin en permaculture de Florence, cuisiner entre Wwoofeurs avec amour et des produits bio, locaux et de saison pour régaler les hôtes de l'Ecocentre, nager l'après-midi dans les rivières cristallines, prendre l'apéritif à l'ombre des grands arbres, regarder la course des nuages, observer les couchers de soleil et finalement contempler les étoiles avant de rejoindre les bras de morphée.

Que d'actions et de plaisirs simples qui me rappelait mes vacances d'antan, à la campagne chez ma grand-mère ou dans le camping à La Ferme de Fabras à quelques kilomètres de là. Une époque révolue où les smartphones et les réseaux sociaux ne nous détournais pas constamment de l'expérience de l'instant présent, de la connexion à la nature, au temps qui passe avec douceur et sérénité.

Alors OUI ce break loin de tout, loin du connu, loin de l'agitation de mon quotidien, d'une année éprouvante, m'a reconnectée à mon Coeur, à ma Vérité, à ma simplicité, à ma liberté d'agir et de penser, à la joie dans le silence de la solitude.



Un village de caractère
Cuisine en Wwoffers

Baignade à la rivière


Zen attitude


La cuisine façon maison de campagne 

L'entrée et le Dojo à gauche
Balade dans les monts d'Ardèche avec Stéphane


Ma nouvelle tenue de travail
Et prendre le temps de ne rien faire et contempler les paysages....






Marcher et avancer avec la sclérose en plaques



Dans le cadre des cours de marche nordique que je donne, j’ai été amenée à rencontrer des personnes atteintes de sclérose en plaques à la recherche d’activités sportives adaptées et compatibles avec la maladie.


Marchons en beauté sous la Pleine Lune du 9 juillet 2017


Marcher en beauté est un thème récurrent qui anime ma démarche et ma mission. Dans ce que je vit, ce qui me fait vibrer, ce que je partage. L'année passée à la même époque, j'avais déjà écrit un article sur ce thème. Vous pouvez le relire ici.

Ces derniers jours à l'approche de la Pleine Lune de l'été du 9 juillet 2017,  ce leitmotiv est à nouveau réapparu dans les messages, les intuitions, les choses que je rencontre ou je vit.

Pélerine marchant ses rêves sur le chemin de Compostelle


Dans douze jours je reprendrai mes bâtons (nordic) de pèlerine pour parcourir le chemin de Compostelle. Cette année je pars de chez moi (Viry, Haute-Savoie) avec l'intention de rallier le Puy en Velay.

Je ne pars pas dans le même état d'esprit que l'année passée. Loin de là. Je pars avec l'intention de poursuivre mon voyage vers l'essentiel, mais aussi celui de me faire plaisir, de profiter des rencontres, d'écrire une nouvelle page de mon histoire, et peut être un nouveau livre.

J'aimerai partager l'histoire de femmes qui prennent le chemin... mais je sais aussi que le chemin m'enverra les rencontres dont j'ai besoin. Je vous donnerai bien sûr de nouvelles de mon raod trip sur ce blog à mon retour

L'an passé j'ai marché du Puy en Velay à Saint-Jean Pied de Port, du 3 juillet au 1er août 2016. 750 kilomètres parcouru en 29 jours au rythme de la marche et d'une formidable aventure personnelle et humaine, physique et spirituelle.

De ce voyage est né un récit initiatique et cathartique que j'ai eu besoin de coucher sur le papier, pour partager mon histoire, la manière dont j'ai réalisé un rêve, grandi, évolué et inviter chacun à dessiner son chemin.

Aujourd'hui avant de partir, je vous propose un extrait de mon livre en lecture gratuite, à savoir le premier des quatre chapitres que celui-ci comporte. Ceci pour vous donner envie de lire la suite à la rentrée de Septembre lorsque je proposerai une version numérique complète, puis une version papier que vous pourrez commander sur mon site pro Plume&co.

Je me ferai une joie de recevoir et lire vos commentaires. Il se peut qu'il y ai encore certaines fautes car le livre doit encore passer en correction définitive. Merci pour votre indulgence et je vous serai reconnaissante de me dire si vous en trouvez. Bonne lecture :-)


TEST MATOS : un sac à dos léger, pratique et modulable


C'est l'accessoire indispensable pour partir en rando nordic : le sac à dos !

J'en ai testé déjà pas mal et mon modèle fétiche qui m'assiste depuis quelques années est un peu à bout de souffle (un modèle go sport qui ne se fait plus). Vous me demandez souvent conseil sur le sujet tant il est vrai qu'avoir un bon sac, confortable et pratique est vraiment appréciable.

Alors quand mon partenaire SnowUniverse m'a proposé des tests matériel, j'ai saisi l'occasion de tester un nouveau sac de rando pour remplacer mon bon vieux compagnon de route.

Le sac à dos SAINTE-BAUME de la marque française Frendo (que je découvre avec ce sac) a retenu mon attention pour son nom faisant référence au massif provençal du sud-est de la France que j'ai découvert et apprécié au printemps.



Modèle d'entrée de gamme à prix tout doux (29,90 €), il a rapidement su me séduire par ses nombreuses fonctionnalités et astuces. Ce sac a plus d'un tour dans son sac !

Ce que j'ai aimé : 

- les nombreuses poches de rangements : pour clé, portable, poche à eau
- le soufflet amovible pour augmenter la capacité 7,5 ou 9 L (pratique quand on emmène le casse-croute)
- le passage pipette à eau
- le choix des couleurs : jaune, rouge ou turquoise
- le filet mesh amovible porte casque ou blouson
- la ceinture ventrale amovible
- confort du à son dos en Mesh 3D ventilé.



Les petits moins : 

- l'aspect du textile un peu basic
- le manque de poches sur le coté facilement accessibles

En conclusion, un sac très pratique, léger et modulable. A voir comment il se comporte à l'usage et sur la durée, en terme de résistance et de durabilité.

Pour en savoir plus et commander : www.snowuniverse.com

Et pour terminer la saison Nordic, je vous propose une sortie sur Les Teppes de la Repentance, jeudi 22 juin à partir de 19h. Plus d'infos ici, sur la page FB.






L'accompagnement au natur'elle sur le chemin vers Soi



Un pas vers Soi pour oser réaliser ses rêves et projets...

C'est en faisant mon footing matinal que je trouve la plupart de temps l'inspiration pour écrire mes articles, créer ma journée, élaborer de nouveaux projets, laisser naitre de nouveaux rêves... La nature est mon infinie source d'inspiration mais aussi de guérison, de beauté qui émerveille mon oeil, embellit de manière spontanée et généreuse ma vie, la Vie.

L'auriez-vous oublié ? Depuis plusieurs années, Nordic'nature propose un accompagnement individuel et adapté, sur-mesure en fonction des besoins spécifiques à chacun pour prendre soin de Soi, de son corps mais aussi de son esprit, en connexion avec la nature.


En forêt...



Ces derniers jours mes pas m'ont conduite à plusieurs reprises dans une forêt magique bien nommée "Le Bois des Fées." Je tiens ce lieu secret et je ne dévoile l'accès qu'à quelques initiées.

Là-bas, le petit peuple des bois mène une vie douce et paisible entre arbres centenaires et pierres ancestrales recouvertes de mousse et de la patine du temps. Parfois on peut y apercevoir quelques sorcières malicieuses ou fées bien intentionnées qui sortent de leurs cachettes les soirs de pleine lune.

Comment la marche, la méditation et la connexion à la nature améliorent la créativité ?




Nous sommes fait pour bouger. Faire travailler notre corps lui fait du bien, mais aussi à notre esprit. En effet, l’activité physique (modérée) déclenche la sécrétion d’endorphines, des hormones à l’origine de la sensation de bien-être. La marche est l’activité la plus accessible et la plus naturelle au plus grand nombre. 
La marche méditative  (inspirée de la Course méditative de Sakyong Mipham Rinpoché) permet de revenir à Soi, d’entreprendre un voyage personnel à l’intérieur de Soi. 


Il n'existe pas de maître ni de guru...

Crédit Photo Julie Allaume

"Il n'existe pas de maître; 
il n'existe pas d'instructeur, 
il n'existe personne
pour vous dire ce que vous devez faire."
 Krihnamurti

Il n'existe pas de guru, pas de dieu extérieur pour vous dire ce que vous devez faire, ce qui est bon pour vous. Votre dieu intérieur, votre coeur, votre petite voix intérieure est votre seul maître. Un bon guide vous montrera le chemin, vous enseignera le geste juste, la voix de l'harmonie et de l'équilibre, vous donnera les clés de la liberté mais vous apprendra aussi à retrouver votre route si jamais vous vous perdez, à vous diriger seul avec votre boussole intérieure, vos signes, votre intuition.

Il vous enseignera les secrets de la nature, vous apprendra à lire les symboles, à décrypter les signes du chemin, à reconnaître les oiseaux de bonne ou mauvaise augure. Il vous accompagnera pour vous aider à marcher votre chemin, à être autonome, à aimer être seul, à aimer le silence des grands espaces, celui dans lequel on peut entendre la voix de son âme.

C'est ce que je m'attache à enseigner dans mes cours de marche nordique, sur le sentier du yoga, ou encore au travers de mes stages et ateliers. Je vous donne rendez-vous pour de nouvelles expériences à la rencontre de Soi et de ses guides, sur le chemin, avec deux stages au mois de mai :


Rencontrer son enfant intérieur avec Eric Brachet - Samedi 6 mai 2017, de 9h00 à 17h00
Au programme de la journée : marche de vision, connexion à la nature, et à son enfant intérieur, conter son histoire avec les cartes créatives, marche créative et réalisation d'un mandala nature
Nb de places : 10 places - Tarif : 95 euros


Oser le premier pas vers Compostelle - Dimanche 14 mai 2017, de 9h00 à 17h00
Marche nordique et écriture intuitive sur le chemin de Compostelle entre Beaumont et Mont-Sion ( 20 kilomètres environ.)
Au cours de cette journée, je vous ferai partager mon expérience du chemin de Compostelle en Juillet 2016, je vous donnerai des conseils pour vous préparer et préparer le voyage que je prévois en Juillet 2017, du 9 au 23, entre Genève et Le Puy. Ouvert aux personnes qui souhaitent le faire avec moi.
Nb de places : 10 places - Tarif : 50 euros

Pour s'inscrire ou avoir plus d'infos : contact@marche-nordique74.com


Sans oublier, une nouvelle expérience dans la yourte :

Yoga and Good Vibes avec Nathalie Ritlewski, Samedi 6 mai 2017, de 19h30 à 21h30Une expérience yoga au rythme des bols chantants, avec une pratique de méditation, yoga du souffle et relaxation-voyage sonore.Nb de places : 9 places - Tarif : 30 euros


Marche nordique, yoga et slow life nature

Crédit photo Julie Allaume

Depuis quelques années, au fil de mes enseignements de marche nordique et de ma pratique personnelle du yoga, j'ai pu expérimenter les bienfaits et la complémentarité de l'alliance marche nordique et yoga. Peu à peu j'ai introduit des mouvements de yoga et des pratiques de méditation en pleine nature dans mes cours de marche nordique. Plus j'avance sur mon chemin, plus je rencontre des personnes en qui cette pratique fait sens.


La marche nordique, un sport en mode slow

En quelques mots, voici les bienfaits de la marche nordique qui ont été mis en avant au travers de nombreux articles et reportages ces dernières années.

  • Tonifie tout le corps en douceur ( 90% des muscles sollicités)
  • Ménage le dos et les articulations des genoux et des hanches
  • Réduit les tensions musculaires au niveau de la nuque et des épaules
  • Brûle plus de calories que la marche habituelle